Polémique autour de la construction d’une voie en CI: Clément porte plainte contre un conseiller du chef de quartier

Pour diffamation et atteinte à l’intégrité morale, le porte-parole de la plateforme de lutte contre la corruption et le chômage (PCC-Mali), le Pr Clément Dembélé, a porté plainte contre Salia Mariko, conseiller du chef de quartier de Dianguinébougou et également porte-parole du collectif des associations pour le développement dudit quartier (CADD).

 

La plainte a été introduite au niveau du tribunal de Grande Instance de la commune I, la semaine dernière. Par la suite, l’affaire a été renvoyée au Camp I de la gendarmerie pour les auditions des parties, le mercredi 16 septembre 2020.
Selon les témoignages, tout a commencé lorsque le jeune Salia Mariko fait un vocal sur le réseau social (WhatsApp) pour s’adresser aux habitants du quartier de Banconi Dianguinébougou. Dans cet enregistrement sonore, il accuse le Pr Clément Mamadou Dembélé, dans le quartier, d’avoir détourné les travaux de réalisation d’une route du quartier à son seul profit. Dans son vocal, M. Salia Mariko précise que le collectif, dont il est le porte-parole, avait demandé à la direction régionale des routes d’entretenir la route qui passe devant le domicile du Chérif Haidara. Pour Salia Mariko, le Pr Dembélé a usurpé le projet de son collectif pour le transformer en travaux de réalisation de caniveaux pour faciliter l’accès à son domicile à Dianguinébougou.
Approché par nos soins, le plaignant, le Pr Clément Mamadou Dembélé, non moins membre du M5-RFP, nous a expliqué que M. Mariko raconte des balivernes. En effet, poursuit-il, depuis un an et demi, il avait commencé les démarches de son projet pour refaire la route qui passe entre les quartiers Nimoribougou et Dianguinébougou. En août dernier, le Pr Clément Dembélé soutient que le directeur national des routes lui a envoyé un message pour rassurer que sa demande a été acceptée pour refaire la voie qui passe par Nimoribougou.
Dans les propos du porte-parole du PCC-Mali, les autorités communales ont été alertées par lui-même par rapport aux travaux, dont le commissariat du 6e Arrondissement et le maire Oumar Togo avant de préciser que les travaux ont démarré le 06 septembre 2020. Bien avant ces travaux, Clément Dembélé nous a confié qu’il dépensait, depuis quelques années, entre 2 50 000 à 300 000 francs CFA après chaque saison hivernale pour réparer la route en question qui conduit à son domicile.
Pour ce qui concerne la confusion entretenue par M. Mariko sur le détournement de leur projet, Clément explique qu’il s’agit de deux projets distincts qui n’ont pas les mêmes objectifs.
« Dans la demande que le collectif des associations pour le développement de Dianguinébougou a adressée à la direction régionale des routes, l’objet est : Entretien de la route de Cheick Cherif Ousmane Madani Haidara. Cette route est différente de celle qui sépare les quartiers Nimoribougou et Dianguinébougou, alors qu’il s’agit de réalisation de caniveaux pour ce qui est de la voie qui mène à mon domicile », a dit le Pr Dembélé.
Il a expliqué qu’il dépense 150 millions pour la construction des caniveaux qui n’ont pas été pris en charge par l’entreprise ‘’AGEROUTE’’. Il a affirmé aussi que c’est lui qui a signé le contrat avec l’entreprise pour les travaux de la route.
Donc, les propos de M. Mariko contre lui relèvent du faux et de la diffamation. C’est pourquoi le Pr Dembélé a confirmé qu’il a porté plainte contre le seul et unique jeune du nom de Salia Mariko à Dianguinébougou, au tribunal de la Commune I, pour diffamation et atteinte à son intégrité morale.
Enfin, Clément Dembélé nous a confié qu’il ne retire pas sa plainte contre Salia Mariko tant que la justice avant que la justice ne fasse son travail.
De son côté, l’accusé Salia Mariko, conseiller du chef de quartier et porte-parole du CADD, a dit que son collectif avait adressé une demande à la direction régionale des routes pour la construction de la route qui passe devant le domicile de chérif Ousmane Madani Haidara. Selon Salia Mariko, l’accusé de réception de la correspondance lui est parvenu le 03 juillet 2020. Avant de préciser que l’objet de la demande portait sur : ‘’l’entretien de la route Cheick Cherif Madani Ousmane Haidara’’.
Dans les propos de Salia Mariko, il est ressorti que son collectif (CADD) avait effectué des visites de terrain en 2018 avec le directeur régional des routes du district de Bamako, au cours desquelles, la direction régionale a expliqué que pour protéger la route en question, il fallait que des caniveaux soient faits aux abords de la route qui fait frontière entre les quartiers Nimoribougou et Dianguinébougou. C’est après cela, selon Salia Mariko, que le directeur régional des routes a rassuré les membres du CADD, à travers un appel téléphonique, a promis que son service va intégrer leur demande dans son programme.
Le porte-parole du CADD a expliqué que ses membres ont été informés quelque temps après, par la direction régionale, que les travaux de la route ont commencé.
A la grande surprise des membres du CADD, le Pr Clément Mamadou Dembélé a rassemblé les habitants en leur disant qu’il a fait venir un projet pour la construction de la route qui fait frontière avec Nimoribougou et Dianguinébougou, d’une valeur de 300 millions de francs Cfa, financé par lui-même.
Doutant de la sincérité du Pr Dembélé, les membres du CADD ont convoqué d’urgence, une réunion pour activer leur cellule de communication afin de démentir les propos de Clément Dembélé concernant les travaux de la route.
« J’ai été autorisé par les responsables du collectif des associations pour le développement de Dianguinébougou de passer le message comme quoi, c’est le projet du CADD qui a été détourné sur la route qui sépare Dianguinébougou et Nimoribougou », a dit Salia Mariko.
Salia Mariko a insisté à dire que le projet en cours pour déblayer la route qui sépare les quartiers de Nimoribougou et Dianguinébougou est venu du collectif des associations pour le développement de Dianguinébougou. « Nous le disons à qui veut l’entendre », a conclu Salia Mariko.

Par SABA BALLO

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *