Passation des marchés : LES ELUS ET AGENTS DES COLLECTIVITES SE PERFECTIONNENT

Dans le cadre de la politique de gouvernance et de transparence des marchés publics, le cabinet « International consultants for procurement » (passation et gestion de marchés publics et privés) ICP SARL organise depuis mardi à l’hôtel Radisson Blu, une session de formation de perfectionnement des formateurs sur les procédures de passation des marchés des collectivités.

Régionalisation decentralisation autonomie gouvernorat agents elus collectivité territoriale

A la cérémonie d’ouverture ont participé le président de l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS), le directeur général de l’IPC SARL, Mathieu Gnoléba Meguhe, le coordinateur du projet d’assistance technique à la gouvernance et à la décentralisation budgétaire (PAT), Sambou Wagué, le président de l’ARMDS, Amadou Santara. La session de cinq jours est destinée à renforcer les capacités des  formateurs identifiés par l’ARMDS pour engager prochainement des actions de formation au profit de collectivités territoriales dans le cadre du projet PAT. Elle permettra aux participants d’identifier les facteurs clés du succès pour réussir l’animation d’une action de formation, de maitriser les techniques de prises de parole en public, de gérer les moments clés d’animation, d’évaluer les sessions de formation et d’élaborer les rapports de formation.

 

Au cours de la dernière décennie, le système national de passation de marchés publics de la plupart des membres de l’UEMOA a fait l’objet d’une évaluation. Ces revues analytiques ont dressé l’état des lieux des systèmes nationaux de passation des marchés publics.

La plupart des revues ayant décelé des faiblesses dans ces systèmes, la nécessité s’imposait de renforcer les compétences. Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’assistance technique à la gouvernance et à la décentralisation budgétaire, l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public a ainsi retenu l’organisation d’une première session de formation des formateurs qui perfectionneront à leur tour les fonctionnaires et élus des collectivités territoriales (CT).

Le président de l’ARMDS a souligné l’importance économique considérable des marchés publics dans notre pays, attestée par les volumes des marchés passés de 2011 à 2013 : environ 418 milliards 497 millions de Fcfa en 2011, 111milliards 939 millions Fcfa en 2012 et 173 milliards 454 millions Fcfa en 2013. C’est pour cette raison, explique t-il, que la formation des différents acteurs intervenant dans le domaine a été très tôt retenue au nombre des actions prioritaires visant à promouvoir la bonne gouvernance et la gestion efficace et efficiente des ressources publiques.

A travers cette formation, il s’agit, selon le directeur général de l’IPC, de régler les outils et de les améliorer pour aller à la rencontre des élus. Selon lui, les marchés publics ne doivent pas être considérés uniquement comme des textes. « Les textes, c’est bien, mais les appliquer est encore meilleur », a estimé Mathieu Gnoléba Meguhe.

Le coordinateur du PAT a souligné que son projet a soutenu le présent projet car il répond aux objectifs assignés. Il a demandé une grande assiduité des participants pour que le message soit bien relayé. « Vous constituez un noyau choisi parmi 1 000 autres agents des collectivités en charge de la gestion des finances publiques pour recevoir la présente formation. Le projet place en vous un grand espoir, celui d’être en mesure de former à votre tour vos autres collègues », a souligné Sambou Wagué.

F. NAPHO

source : essor
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.