Ouverture du dialogue nationale inclusif : Ils débattent de ce que sera le Mali de demain

Le peuple malien est réunit depuis le 14 décembre pour les assises du Dialogue national inclusif.  Nos compatriotes de tous bords (excepté une partie de l’opposition) s’expriment sur les préoccupations majeures de l’heure et d’offrir des pistes de solution.

 

 Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a officiellement ouvert donné samedi 14 décembre 2019, le ton des travaux  de la phase nationale au palais de la Culture Amadou Hampaté Bâ. C’est des maliens venus de toutes les sensibilités qui  se retrouvent pour débattre de l’avenir et du devenir de leur pays. C’est donc parti pour dix jours de débats, de critiques, de propositions et de recommandations.

L’événement a mobilisé ce jour du beau monde. Dans la salle archi comble étaient présents, entre autres personnalités, les chefs des Institutions, les membres du Gouvernement, les Ambassadeurs, plusieurs personnalités politiques et religieuses, la société Civile.

Cette phase nationale du Dialogue National Inclusif est le couronnement d’un long processus pyramidal à caractère inclusif, à l’actif du Président de la République, suite à sa volonté de reconstruire le pays avec l’ensemble de ses fils, sans exclusion aucune. Une vision partagée par l’ensemble de la Nation.

IBK a rendu hommage aux anciens Président du Mali pour avoir apporté leur contribution intellectuelle, leur bénédiction au processus. Le chef de l’Etat ne s’est pas privé de saluer les ex mouvements armés pour leur presence à l’événement.

Selon le Président IBK, Il s’agira pour vous, d’ausculter le pays pour voir quel est son mal, d’où nous vient-il et comment le soigner. Vous êtes une force de propositions. Et le peuple attendra de vous que votre congrès ne soit pas un congrès de plus, mais le congrès qu’il fallait pour mieux asseoir notre processus démocratique, adapter nos institutions, corriger notre gouvernance, stabiliser notre pays, renforcer notre commune volonté de vivre en commun.

Cette dernière ligne droite du processus, est l’occasion de faire la synthèse de ce  qui a été dit à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, de consolider les recommandations et résolutions, de les enrichir en y apportant la perspective nationale à travers un débat franc, mais courtois et orienté vers l’action. Ces discussions auront lieu en plénière et au sein de trois Commissions thématiques conformément au programme qui sera mis à disposition.

« C’est une chance inégalée que le peuple accepte de s’exprimer sur nos préoccupations majeures de l’heure et d’offrir des pistes de solution dans la courtoisie et dans le respect de l’état de droit », a déclaré Cheick Sidi Diarra, président du Comité national d’organisation.

A ses dires, depuis le 14 septembre 2019, date du début de l’atelier de validation des termes de référence, que de chemin parcouru!

Il a profité de l’occasion pour faire le bilan des concertations communales, régionales et dans les ambassades.

Pour le président Diarra, six cents cinq  communes se sont réunies les 7 et 8 octobre 2019, sans incident majeur.

Une semaine plus tard, le 14 octobre, 57 cercles et les six communes du District de Bamako se sont concertées, là aussi sans  incidents.

Les 21 et 22 octobre, dix régions, le District de Bamako et certaines ambassades et consulats ont tenu leurs consultations. Un autre groupe d’Ambassades et consulats se sont concerté les 26 et 27 octobre. La toute dernière concertation dans une ambassade a été organisée à Washington DC les 2 et 3 novembre, dira t-il.

« Les concertations, qui ont mobilisé des milliers de nos compatriotes de tous bords et de toutes les sensibilités, ont été très fructueuses d’un point de vue aussi bien quantitatif que qualitatif », a souligné le président Diarra.

En effet, les concertations dans les 605 communes ont donné lieu à l’adoption d’environ 32 451 recommandations et résolutions dont 6382, rien que pour la première thématique consacrée à la Paix, la Sécurité et au vivre ensemble.

La deuxième thématique consacrée aux questions Institutionnelles et Politiques a suscité 5061 recommandations et résolutions.

Les détails sur les tendances de résolutions qui ont recueilli le plus d’adhésions concernant chaque sous thèmes de chaque thématique font l’objet de la note de synthèse qui sera mise à votre disposition avant le début des travaux.

La synthèse des rapports de vingt ambassades et consulats a également permis d’extraire 282 recommandations et résolutions sur l’ensemble des six les six thématiques.

La thématique 4 sur le social a recueilli le plus l’attention dans les ambassades et consulats avec 62 recommandations.

La cérémonie de clôture aura lieu le dimanche 22 décembre 2019 sous la Présidence du Président de la République.

Amadou Sidibé

Bintou Coulibaly

 Arc en Ciel

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *