Organisation du referendum et des futures élections : AIGE désormais bien installée

Afin de mieux relever les défis de la bonne organisation des futures élections, le siège flambant neuf de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE) a abrité, hier lundi 23 janvier 2023, sa première réunion délocalisée du comité de pilotage. C’était sous la présidence du ministre d’état, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, le col. Abdoulaye Maïga en présence de l’ensemble des membres du Comité de pilotage ainsi que du Collège de l’AIGE.

A l’instar des Cadres de concertation qui se tiennent avec les responsables des partis politiques et des organisations de la société civile, le comité de pilotage du referendum et des élections générales, mis en place par les plus hautes autorités de la transition, est également à l’œuvre dans le souci de mieux relever les défis organisationnels des futures élections au Mali. C’est dans ce cadre que parallèlement à la visite du nouveau siège de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE), le comité de pilotage du referendum et des élections générales a tenu sa première réunion délocalisée dans les locaux de l’autorité indépendante, hier lundi 23 janvier 2023, sous la présidence du ministre d’état, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, le col. Abdoulaye Maïga.

En effet, lors de la cérémonie d’ouverture des travaux, le col. Abdoulaye Maïga a tenu tout d’abord à préciser que par cette initiative, il s’agit guère de faire écran à l’AIGE, mais plutôt, coordonner les actions des Départements ministériels concernés par les Elections et les partenaires techniques et financiers, notamment, à travers l’élaboration des procédures et actes visant à assurer la bonne organisation des élections et à la régularité des opérations électorales en rapport avec l’Autorité Indépendante de gestion des Elections (AIGE) ; la mobilisation des moyens humains, financiers et matériels nécessaires à la conduite du processus électoral ; la supervision et le contrôle des activités des autorités administratives ; la conception et le suivi de la mise en œuvre des actions de formation destinées aux autorités administratives et aux agents électoraux ; la sensibilisation et la mobilisation des citoyens à l’occasion des différents scrutins ; l’acheminement du matériel et des documents électoraux; l’élaboration et à la mise en œuvre d’un plan de communication etc.

D’ailleurs, rappelle le chef du département de l’administration territoriale et de la décentralisation que c’est cette même volonté de collaboration avec l’ensemble des structures en charge des élections qui animait les premières rencontres du président de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE), Me Moustaph Cissé, dès le lendemain de son investiture. « En organisant cette réunion du Comité de Pilotage ici au siège de l’AIGE, nous posons les jalons d’une collaboration franche, de mutualisation de nos efforts et de nos compétences afin de parvenir à l’organisation d’élections justes, crédibles et transparentes. Les bases de cette collaboration sincère ont été posées par vous, Monsieur le Président de l’AIGE. Car, dès le lendemain de votre prestation de serment, accompagné de votre bureau, vous m’avez rendu une visite de courtoisie. Aussi, le mercredi 18 Janvier, vous nous avez rendu une deuxième visite de courtoisie, accompagné de l’ensemble des membres de l’AIGE. Notre entretien au cours de cette audience a essentiellement porté sur la collaboration nécessaire entre l’AIGE et l’ensemble des structures de l’Etat, notamment le Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation » a-t-il rappelé le chef de département avant de souhaiter plein succès à ces travaux du comité de pilotage au bénéfice du referendum et des futures élections générales au Mali.

Désormais bien installé, le président de l’Autorité Indépendante de Gestion des Elections (AIGE), Me Moustaph Cissé n’a pas manqué cette nouvelle opportunité pour signaler certaines contraintes dont il urge, selon lui, de trouver des réponses appropriées. Il s’agit notamment de l’effectivité du recrutement des chefs de département par voie d’appel à candidature et le déploiement prochain du personnel de l’ex-DGE aujourd’hui totalement absorbé par l’AIGE ; la mise à jour du fichier électoral dont la réception des tableaux rectificatifs issus de la révision des listes électorales de 2022 continue ainsi que les opérations de saisie ; la perspective de l’adoption par le CNT de la loi relative à la réorganisation territoriale etc. « Nous attendons l’effectivité de cette nouvelle configuration territoriale pour la mise en place de toutes les coordinations de l’AIGE, ainsi que l’actualisation définitive du fichier électoral sur la base du nouveau découpage territorial » a-t-il indiqué dans son discours.

Pour lui, la délocalisation de la réunion du Comité de pilotage dans les locaux de l’AIGE est la preuve de la volonté commune d’agir ensemble, chacun dans son rôle pour la réussite du pari de la tenue d’élections transparentes, sincères et crédibles en vue d’offrir au peuple malien un cadre institutionnel normal dans un contexte de paix et de sécurité condition de tout développement.

En outre, met-il l’accent que la réussite du referendum et des élections générales appelle sans nul doute à relever des défis liés au financement à temps, non seulement des dépenses de fonctionnement, mais aussi des dépenses relatives aux opérations référendaires et électorales, le tout dans un cadre d’étroite collaboration entre tous les acteurs impliqués dans le processus électoral.

Toujours dans la logique que la réussite de cette initiative doit être une œuvre collective avec toutes les parties prenantes au processus électoral, le président de l’AIGE a informé de sa démarche prochaine pour la recherche de consensus. « Dans les prochains jours, nous allons mettre en place des cadres de concertation permanents avec l’administration, les partis politiques et la société civile sur toutes les questions et les préoccupations en lien avec le processus électoral » a-t-il indiqué.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.