Organisation des élections : Le Japon débloque plus d’un milliard de fcfa pour appuyer le processus

Dans le cadre du « Projet d’assistance électorale des Nations unies au Mali 2021-2023», le Japon vient de débloquer un appui financier d’un montant de 229 millions de Yen, soit environ 1,2 milliard de Fcfa pour aider le gouvernement de la Transition.

 

La cérémonie de signature de l’échange de la Note de financement relatif audit projet entre l’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroki et le représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Mali, Joseph Scheuer, s’est déroulée jeudi dernier dans la salle de réunion du ministère des Affaires étrangères et de Coopération internationale, sous la présidence du secrétaire général de ce département, Abdoulaye Tounkara, en présence d’autres invités.

Conclu avec le Pnud à la demande du gouvernement, ce don est composé principalement de moyens logistiques notamment des automobiles et des gilets réfléchissants. Il vise à renforcer les capacités des organes actuels de gestion des élections au Mali, et plus loin, ceux qui seront issus des réformes de longue haleine en vue de les rendre plus efficaces, opérationnels, crédibles pour la collecte et le traitement des données des prochains scrutins.

L’ambassadeur du Japon a indiqué que cet accord de financement est un programme de la coopération multilatérale entièrement de don non-remboursable, approuvé le 5 novembre dernier par le conseil des ministres de son pays. Selon Daisuke Kuroki, l’équité et les capacités des organes de gestion des élections, c’est aussi réunir les conditions de la transparence des scrutins et de leur tenue conformément aux normes internationales en la matière.

À ce propos, il a assuré que cet appui japonais n’est qu’une action parmi une série d’efforts passés et futurs de son pays aux côtés du nôtre, dans l’organisation des élections. Pour sa part, le représentant du Pnud a souligné que la mise en place de ce projet conjoint (Pnud/Minusma/Onu-Femmes) fait suite aux recommandations de la Mission d’évaluation des besoins de l’Onu déployée au Mali en février et mars 2021. Ce, en réponse à une requête des autorités de la Transition adressée au secrétaire général de l’Organisation en novembre 2020. Occasion pour Joseph Scheuer de remercier le gouvernement du Japon pour cette contribution très importante au processus électoral au Mali, estimant que cet appui dénote de la volonté des autorités japonaises d’œuvrer pour la promotion de la démocratie dans notre pays.

Dans son discours, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de Coopération internationale a indiqué que l’objectif du projet est d’assurer une coordination efficiente de l’aide multiforme des partenaires techniques. Ce, afin d’appuyer les efforts des autorités de la Transition dans la bonne conduite des différents processus politiques et électoraux. Selon Abdoulaye Tounkara, cette signature témoigne, une fois de plus, la volonté renouvelée du gouvernement japonais d’accompagner le Mali à relever le défi des prochaines élections.

Pour le secrétaire général, l’urgence pour le Mali est de faire face aux impacts négatifs de cette crise multidimensionnelle à court et long termes sur l’économie et le développement, tout en continuant à gérer la crise sécuritaire et à apporter une réponse adéquate aux préoccupations majeures des populations. Ce, à travers l’organisation d’élections crédibles. «Il s’agira donc pour le Mali, à travers ce partenariat, d’œuvrer à préserver les acquis et améliorer les conditions de l’organisation des élections», a déclaré Abdoulaye Tounkara. Avant de réitérer sa profonde gratitude au gouvernement japonais pour la constante disponibilité à accompagner le Mali dans ses efforts de développement.

Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.