Omis sur la liste électorale de Niafunké sur laquelle il avait demandé à être transféré La MINUSMA affrète un avion spécial pour amener la nouvelle liste comportant le nom de Soumaïla Cissé

election vote soumaila cisse

Même si son omission sur la liste électorale de Niafunké n’avait pas d’incidence sur sa candidature à la députation de cette localité, ce qui vient de se passer montre à quel point la DGE est interpellée.

Celui qui est pressenti comme le futur chef de l’opposition a failli ne pas pouvoir voter, hier à Niafunké, où il est candidat à la députation. En effet, malgré sa demande de le transférer sur la liste électorale de cette localité, le nom de Soumaïla Cissé n’était visible, jusqu’au samedi dernier, sur aucune des listes de Niafunké. La DGE avait tout simplement omis de procéder à son transfert. Alors même que l’intéressé a en sa possession le récépissé attestant son transfert. Informé le vendredi de cette situation, le parti dont il est le porte-étendard dans la localité, à savoir l’URD, a mis en branle son réseau afin de réparer cette situation.

Saisie de la bourde, la DGE s’est perdue dans des explications techniques avant de promettre d’engager une enquête interne. Pour elle, il était de toute façon tard pour corriger cette liste qui se trouvait déjà au niveau de Niafunké. Ce qui signifiait, que SoumaïlaCissé, son épouse, Astan et son colistier Dédéou Traoré n’allaient tout simplement pas pouvoir voter. Alors qu’ils ont pratiquement déménagé dans cette localité depuis le début de la campagne électorale.  Face à cette situation, les responsables de l’URD ont saisi la MINUSMA afin qu’elle intercède auprès de la DGE pour trouver une solution à cette affaire qui concerne en plus du candidat de l’URD, son épouse et son colistier, plusieurs autres électeurs dont les noms figuraient sur la même page (18) que ceux-ci.

La MINUSMA, après s’être rassurée queSoumaïla Cissé possède bien en main un récépissé de son transfert pour Niafunké, mettra toute la journée du vendredi à travailler avec la DGE pour corriger «  l’erreur technique « . Suite à cette intervention, la DGE s’est mise au travail et a sorti la liste corrigée avec cette fois-ci les noms de tous les électeurs qui avaient été omis sur la page 18.  Dans la journée du samedi, la MINUSMA a affrété un avion spécial pour amener la nouvelle liste électorale corrigée au préfet de Niafunké. Qui s’est chargé ensuite d’en informer le candidat de l’URD.

Rappelons que selon les nouvelles dispositions de la loi électorale, cette omission du nom de Soumaïla Cissé sur la liste électorale de Niafunké n’avait aucune incidence sur la validité de sa candidature. L’essentiel étant qu’il soit inscrit sur la liste électorale d’une localité quelconque. Ce qui est déjà le cas, car il venait de transférer de la commune V du district de Bamako pour Niafunké qu’il compte pouvoir  représenter au sein de la nouvelle Assemblée nationale.

 

 

Source: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.