OBSÈQUES D’IBK: Des personnalités ont brillé par leur absence

Les obsèques de l’ancien président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, se sont déroulées au Génie militaire ainsi qu’à son domicile à Sébénicoro, ce vendredi 21 janvier 2022. Elles ont enregistré la présence de certaines personnalités du pays, mais l’absence de certains s’est fait vite remarquer.  

 

‘’Toute âme goûtera la mort », a-t-on coutume de dire. L’ancien président de la République du Mali M. Ibrahim Boubacar Kéita a goûté la mort ce dimanche 16 janvier 2022 à son domicile à Sébénicoro. Tristement éjecté de son fauteuil présidentiel en août 2020, l’ancien chef d’État aura connu gros durant ses derniers instants dans cette vie. Il aura gardé en lui un grand souvenir de son pays, son Mali qu’il a sans doute aimé de son for intérieur.

Ces cérémonies funèbres ont éveillé un grand soupçon quant à l’absence de certains grands noms de la scène politique malienne. Il s’agit entre autres du président de la transition, le Col. Assimi Goïta, de l’ancien président, Alpha Oumar Konaré dont il fut le Premier ministre, l’imam Mahmoud Dicko, l’un des grands artisans de sa chute, Karim Kéita, son fils bien aimé, exilé depuis sa chute en Côte d’Ivoire pour des raisons extravagantes. À ceux-là, s’ajoute son ancien et dernier premier ministre, M. Boubou Cissé. Quelles seraient les raisons de l’absence de toutes ces personnalités publiques du Mali ? Des personnes avec qui il a entretenu des relations de travail jusqu’à aller à l’amitié au-delà du travail.

Premièrement, le Col. Assimi Goïta est le président de la transition. La famille d’IBK, par le biais de son fils Aboubacar Kéita, a salué ce dernier pour ce qu’il a fait pour le défunt avant sa mort. Difficile de justifier la raison de son absence à l’inhumation de la dépouille du président Kéita à son domicile. Selon des sources, la famille aurait préféré qu’il ne prenne pas part aux événements en famille, car il aura été la cause de son malheur, de sa chute tout court.

En deuxième lieu, celle d’Alpha Oumar Konaré aura surpris plus d’un. Lui en sa qualité d’ancien président du Mali devrait manifester sa présence pour un dernier souvenir avec l’homme qui l’a servi en tant que Premier ministre et qui l’aura sauvé pendant son dernier mandat. Sauf raison de santé qui aurait provoqué cet état de fait, sinon son absence ne serait pas du tout incompréhensible aux yeux du peuple malien. Selon certains de nos interlocuteurs, les deux personnalités n’auraient pas une relation de miel. Chose, à notre humble avis, qui ne justifie en rien son absence en ce jour triste pour tout le pays.

Quant à son fils, Karim, son absence ne devrait pas surprendre le peuple malien au regard de la réputation qu’il a dans ce pays. Enfin, tout, sauf Mahmoud Dicko, qui a conduit IBK à sa perte en se soulevant contre lui. « L’imam Dicko a trahi tout le peuple, ceci ne devrait pas venir de lui, en tant qu’imam. Il devrait accepter d’être là au lieu de rester à son domicile et prendre part à cet événement triste. Ce n’est pas une bonne image de sa part », a laissé entendre un citoyen qui a requis l’anonymat. Quoi qu’il en soit, IBK fut un président du Mali.

Moriba DIAWARA

Source : LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.