Nouvelle constitution tunisienne: IBK présent aux célébrations

La Tunisie tourne ce vendredi 7 février une page de son histoire. Le pays célèbre avec faste l’adoption de sa nouvelle constitution, et reçoit un parterre d’invités de marque au nombre desquels le président malien, Ibrahim Boubacar Kéita. Ce dernier est arrivé à Tunis le jeudi après midi et a été accueilli par son homologue Moncef Marzouki. Seront également présents à ces cérémonies, le mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, président en exercice de l’Union africaine, le tchadien Idriss Déby, le sénégalais Macky Sall, le gabonais Ali Bongo Ondimba et le guinéen Alpha Condé,le libanais Michel Sleimane, et surtout le français François Hollande dont la venue fait la une de tous les journaux locaux ce vendredi.

moncef marzouki president tunisien

Ce vendredi se déroule donc la cérémonie d’adoption de la nouvelle constitution , avancée majeure de la transition amorcée après la “révolution de jasmin” 2010-2011. Adoptée le 27 janvier par l’Assemblée nationale tunisienne au terme de plusieurs mois d’une crise politique profonde, la nouvelle loi fondamentale doit permettre de sortir de trois années de tensions entre islamistes et laïques.

Son article premier dispose que la Tunisie est “un pays libre, indépendant et souverain” ayant l’islam pour religion, l’arabe pour langue et la république pour régime. Elle garantit aussi la liberté de croyance et promeut l’égalité entre les sexes. “C’est une étape importante, estime-t-on à l’Élysée, mais il reste encore beaucoup à faire, notamment pour aller jusqu’aux élections”, prévues avant la fin de l’année.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *