Notre billet : Les promesses d’un président !

Lorsqu’il y a des policiers qui ne font pas leur boulot, c’est au président de faire pression sur qui de droit afin de les mettre sur le droit chemin. Mais ce n’est pas le cas sous nos cieux. La presse a beau crier, ça ne sert à rien. Peu importe si le sujet défraie les conversations de rue.

Lorsqu’il y a des policiers qui ne font pas leur boulot, c’est au président de faire pression sur qui de droit afin de les mettre sur le droit chemin. Mais ce n’est pas le cas sous nos cieux. La presse a beau crier, ça ne sert à rien. Peu importe si le sujet défraie les conversations de rue.

On avait espéré qu’avec «le Mali d’abord », des émissaires en véhicules banalisés traqueraient ces genres d’abus de pouvoir pour l’honneur des Maliens. Hélas!

Pourtant, IBK jurait de faire mieux en déclarant «Moi président de la République, l’absentéisme c’est fini».  Il sait toujours que c’est au président qu’incombe la tâche de combattre l’absentéisme dans les services publics. L’amour de la patrie ne se décrète pas, il se construit par des actes. Et il suffit de peu pour y arriver, les Maliens étant sensibles aux actions justes.  Mais sous IBK, l’espoir est mort-né. Les contrôles sporadiques de l’utilisation des véhicules de l’Etat n’ont point dépassé quelques sorties.

La chose publique laisse toujours à désirer. Sinon, qui oserait voler un sachet de médicament à l’hôpital? Personne, si l’on sait que du médecin à l’aide soignante la sanction pourrait frapper tout le monde. Lorsque le président ne demande pas de comptes au ministre de la Santé, ce dernier ne demandera rien à l’hôpital.  Et les malades restent des laissés pour compte.

L’argent que l’Etat perd faute de rigueur est inestimable. C’est en tout cas l’avis de l’ancien Vérificateur Sidi Sosso Diarra, selon qui la fraude à la TVA est scandaleuse. Les artistes ne diront pas le contraire, eux qui pleurent les pirates, ces sangsues qui pillent les œuvres artistiques et culturelles. Ce laisser aller continuera aussi longtemps que le chef de l’Etat s’écartera de la rigueur.

Soumaïla T. Diarra

source :LAube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.