Mutation des magistrats : Les grands chamboulements

Le département de la Justice comme d’habitude a procédé à des mutations et à des nominations au sein de l’appareil judiciaire.

 

Ces projets de mutation élaborés par le ministre de la Justice sont passés devant le Conseil supérieur de la magistrature le 25 février dernier, qui était présidé par le président de la Transition Bah N’daw.

L’objectif principal de ces mutations est de remobiliser certains juges qui sont à leur poste depuis 2017, le réajustement des effectifs, la poursuite de l’application de la carte judiciaire par l’érection de certaines justices de paix en tribunaux d’instance.

Il faut reconnaître que ces mutations interviennent au moment où notre justice est en pleine restructuration avec des nouveaux sentiers afin de faire une bonne distribution de la justice au grand bonheur de la population.

Ainsi 4 procureurs de Bamako sont concernés par cette remplacés. En Commune 1, Fatoumata Sékou Dicko, en Commune 2, Bourama Kariba Konaté, en Commune 4, l’actuel procureur de Bougouni, Idrissa Hamidou Touré et en Commune 5 par l’actuel procureur de la Kati, Bandiougou Fofana.

Les procureurs qui étaient à ces postes sont promus à d’autres postes tantôt mutés à l’intérieur du pays.

Il faut signaler aussi la promotion d’anciens juges de paix devenus tantôt procureurs tantôt présidents de tribunal à Bamako ou à l’intérieur du pays.

Plusieurs autres présidents des tribunaux sont mutés à l’intérieur du pays.

Seydou Diamoutené

Source22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.