Mobilisation dans le camp du Rassemblement Pour le Mali (RPM) : Le BPN a échangé avec les élus membres du parti sur des sujets constructifs

La gouvernance locale, les maires et les élections, la sécurisation de l’espace communal et les relations entre élus et le parti ; telles sont les thématiques autour desquelles le Bureau Politique National (BPN) du parti Rassemblement Pour le Mali, a échangé avec les élus membres de cette famille politique. C’est la Maison des Aînés de Bamako qui a servi de cadre à cette rencontre qui s’est tenue le lundi 27 décembre 2021. On notait la présence des maires, des présidents de conseils de cercle, des présidents de conseils régionaux et les conseillers nationaux à la cérémonie d’ouverture des travaux ; laquelle cérémonie a été présidée de main de maître par le président du parti Dr. Bocary TRETA. Celui-ci était entouré pour l’occasion par les autres figures imminentes du BPN.


À la suite des mots de bienvenue du maire de la commune IV du district de Bamako, un maire lui aussi membre du parti des tisserands, le président national du parti a laissé entendre à l’endroit des participants qu’en les conviant à la rencontre du jour, il n’a jamais douté de trouver en eux des militants déterminés à maintenir haut le flambeau de leur parti, celui du tisserand assis dans son métier au bénéfice de toutes les filles et de tous les fils du Mali. « Tisserands nous avons été. Tisserands nous sommes. Tisserands nous resterons. » a scandé Dr. Bocary TRETA.

Et de poursuivre : « Vous êtes 2 581 élus communaux RPM dont 199 maires, sur l’ensemble du territoire national, qui incarnez le leadership de notre parti depuis les élections communales de 2016. C’est pourquoi, vos apports à la dynamique positive de notre parti ne sont plus à démontrer. » Selon le président, en décidant de les rencontrer pour échanger sur les problématiques d’actualité, la direction du parti s’inscrit dans les perspectives de consolidation de ses acquis électoraux mais surtout de réussite de leurs missions à la tête des collectivités qu’ils ont la charge d’administrer dans un contexte en perpétuelle évolution.

Dr. Bocary TRETA a ensuite rappelé les différentes positions du RPM par rapport au contexte politique et surtout socioéconomique très particulier dans lequel se tient la rencontre. « L’occasion me parait opportune pour rappeler que nous avions exprimé publiquement nos différentes positions sur tous les sujets concernant la gestion de la transition à l’occasion des rencontres bi et multilatérales avec d’autres formations politiques, et à travers des communiqués, des déclarations ainsi que diverses correspondances tenues aux autorités. Il s’agit notamment de :
– Notre opposition à toute prorogation du délai de la transition,
– La non-participation du Cadre des Partis et Regroupements des partis politiques pour une transition réussie au Mali aux ANR,
– Notre refus de cautionner le passage en force par le Premier ministre de l’organe unique de gestion des élections,
– Notre rejet du projet de loi électorale adopté par le Gouvernement. » a t-il martelé.

ANDROUICHA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.