MISE EN ŒUVRE DES ACTIONS DU GOUVERNEMENT : LA MARCHE À LENTE CADENCE

Le Gouvernement Dr Choguel Kokalla MAÏGA est en place depuis deux semaines. Les ministres en majorité n’ont pas encore attaqué les dossiers en suspens et relatifs aux priorités de la Transition. C’est du moins l’impression que donnent les différentes activités en cours dans plusieurs Départements ministériels.

La majorité du peuple malien a de particulier, que si on lui promet une chose, il s’attend à sa satisfaction dès le lendemain. La raison est liée au fait que les dirigeants promettent de réaliser dans la majorité des cas, leurs projets dans l’immédiat. Aussi, face à la patience des populations, l’on a assisté à des révoltes pouvant conduire au pire. C’est ce préjugé d’on souffre en deux (02) semaines d’existence le nouveaux Gouvernement.

De l’entendement de plusieurs citoyens, le peuple ne ressent pas encore le démarrage des travaux du Gouvernement. En claire, l’on souhaite dans la majorité des cas qu’on ouvre sans attendre les dossiers urgents et prioritaires liés notamment aux élections devant marquer la fin de la transition.

«Je pense que parmi les priorités, il y a les plus urgentes qu’il faut attaquer. Les chantiers qui sont inscrits dans la durée doivent attendre. Sachant bien qu’un procès peut prendre plusieurs mois, voire des années, si les nouvelles autorités veulent faire l’audit de tous les services, c’est maintenant qu’elles doivent ouvrir les dossiers et non à 1 ou 2 mois de leur départ», indique un citoyen.

Un autre d’ajouter qu’il n’a pas confiance en la réussite des projets voulus par le Gouvernement. «C’est le même scenario (…)

MAHAMANE TOURE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.