Ministère des maliens de l’extérieur : Les grandes ambitions du nouveau ministre, Yaya Sangaré

Après la passation de service avec le ministre sortant, Abderhamane Sylla, le nouveau ministre, Yaya Sangaré, a décliné les grandes lignes de ses priorités pour le département des Maliens de l’extérieur. C’était la semaine dernière.

Engagé auprès du président IBK afin que son règne soit une réussite, le désormais ex-député Adema de Yanfolila est nouvellement promu ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine. Dans cette dynamique d’accompagnement du chef de l’Etat, il ne semble pas avoir le temps pour le folklore qui accompagne certaines promotions. Dans la foulée de la passation de service, le ministre Sangaré a décliné les priorités de son département. Après avoir adressé sa gratitude au Président de la République Ibrahim Boubacar Kéita et au Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga pour la confiance ainsi placée en sa modeste personne pour exercer cette haute fonction, il a félicité son prédécesseur  pour le remarquable travail accompli depuis tout le temps qu’il est  à la tête de ce département.

Partant, Yaya Sangaré indiquera aux  travailleurs de son département que le chemin qu’ils vont  parcourir ensemble avec toutes les parties prenantes de ce secteur, au bénéfice de tous, ne sera pas facile. Mais, affirme-t-il, «  l’intérêt commun qui guidera nos actions nous galvanisera certainement vers l’atteinte des objectifs assignés par le Président de la République sous la conduite du Premier ministre, chef du Gouvernement. Chacun devra y mettre du sien ».

Ila ensuite promis de mettre l’accent sur la bonne gouvernance, la transparence et la performance. C’est dire que la responsabilité de chacun est engagée.

Pour y arriver, suggère le nouveau ministre,  il est  nécessaire, voire indispensable de mettre en place des politiques robustes et conformes à la vision du Président de la République, puis assurer une bonne coordination et un bon suivi des mesures et décisions.

Ainsi, il s’est lancé des défis qui sont, entre autres, l’accès aux documents administratifs ; rapports avec les consulats ; conditions de départ, de séjour de certains compatriotes à l’extérieur et de retour dans le pays ; relations entre Maliens à l’extérieur ; conditions de négociation et d’application de certains accords et traités internationaux impactant la vie de nos compatriotes vivant à l’extérieur.

« Notre action à la tête de ce département s’inscrira donc dans la poursuite des efforts entrepris par nos successeurs et la réalisation de la vision du Président de la République sur la diaspora malienne », a-t-il ajouté.

Au regard de la diversité des chantiers, il  invitera le personnel  à un travail d’équipe, une synergie d’actions entre les différents services et un fonctionnement systémique du département. « Je voudrais rassurer aussi les uns et les autres que les acquis seront préservés et que les actions qui ne sont pas conduites à terme seront poursuivies et développées avec ma marque au profit des Maliens sans exclusive et d’une intégration africaine mieux négociée.Ma porte reste ouverte pour tout le personnel, car c’est ensemble que nous pourrons relever ces défis. Je vous invite par conséquent à ce sens du devoir patriotique afin de contribuer à l’édification du Mali nouveau dans lequel tous les Maliens seront traités avec dignité et respect partout où ils résident », indiquera-t-il.

Et Yaya Sangaré de conclure: « c’est sur cette note d’espoir et d’engagement que je remercie les uns et les autres pour avoir honoré de votre présence la présente cérémonie de passation de service au ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine.»

Oumar KONATE

 

Source:  La Preuve

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *