Meeting de soutien à IBK au palais de la culture : IBK : un choix irréfutable en 2013

En prélude au premier tour de l’élection présidentielle du 28 juillet prochain, les membres du parti politique ASMA-Convergence des Forces Patriotiques, ont organisé le dimanche 21 juillet 2013 un meeting de soutien au candidat Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK, président du Rassemblement.

ibk ibrahim boubacar keita stade 26 mars presidentielle 2013 rpm second tourPour le Mali (RPM) et non moins patron de la Coalition Le Mali d’abord regroupant 39 partis politiques et une centaine d’associations. C’était au palais de la culture Amadou Hampaté Ba en présence d’Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK et de son épouse. Etaient également présents de la fête Soumeylou Boubèye Maïga, président de l’ASMA-Convergence des Forces Patriotiques, Mamadou Kassa Traoré, président du regroupement IBK-Mali 2013, des ministres en fonction tels que Bocar Moussa Diarra, président de l’UM-RDA, Ag Rhissa, membre du directoire du RPM, Tiéman Hubert Coulibaly, président de l’UDD ; de l’ambassadeur de l’Afrique du Sud au Mali, Son Excellence Rantobeng William Mokou ainsi qu’un public massivement sorti pour la cause Mali, c’est-à-dire un soutien indéfectible à IBK.

 

La modération de taille sous la houlette de notre consœur de la radio Kledu fut celle des grands jours. Cette dernière maîtrisant tellement son sujet, se transforma du coup en véritable apologiste d’Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK et la coalition Le Mali d’abord. Celle-ci, après avoir campé le décor, invita un imam pour la tenue de la traditionnelle Fatwa. Cet acte religieux a permis de bénir la salle Bazoumanaba Sissoko « le vieux lion » plein à craquer. A sa suite, l’une des divas de la musique malienne, Fantani Touré monta sur le podium pour vibrer la salle avec les initiaux IBK. C’est dans une atmosphère électrique que le public chanta avec elle les louanges adressées à IBK. Ce fut ensuite le tour de Lamine Baba Clissé, secrétaire général de l’ASMA-Convergence des Forces Patriotiques de prononcer son mot de bienvenue. Celui-ci, sans ambages, dira qu’Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK, est l’homme qui a toujours mis le Mali en avant. De ce fait, cet homme mérite en retour que le Mali le mette au devant de la scène. C’est ce jour qui est arrivé à travers la Coalition Le Mali d’abord regroupant 39 partis politiques et plus de 100 associations.

 

 

Louant les qualités et les mérites d’IBK, il dira que le Mali a besoin d’un homme comme celui-ci là où nous sommes. A sa descente du podium, le maire du Mandé rejoignait le pupitre pour son intervention. Ce dernier sans coup férir, invita Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK à prendre ses responsabilités face à la marche du Mali. Pour lui, il est, grand temps qu’IBK s’affirme afin que notre pays ne revive plus jamais ce scénario de déchéance. Saluant au passage son frère Soumeylou Boubèye Maïga, il conclut par ceci : « Je suis convaincu que le 28 juillet 2013 à 20 h, mon frère IBK sera le président de la République du Mali ». C’est alors que nous assistâmes à la pause musicale animée par le groupe Tek Adina venu du Nord. Après cette prestation, le vieux renard Mamadou Kassa Traoré, président du regroupement IBK-Mali 2013 prononça son allocution. Très en forme ce jour là, il a parlé avec son cœur pour ceux qui savent capter les messages. Dans une verve inhabituelle, il s’est dit convaincu de la victoire d’IBK dès le soir du 28 juillet 2013. Pour lui, la preuve est là. Le crépuscule qui s’annonce bien, se sent en début de la soirée. Poursuivant son allocution, il renchérit pour dire que la Coalition Le Mali d’abord veut tout dire. (Honneur, patriotisme, dignité, justice solidarité…). Invitant les uns et les autres à voter massivement IBK, il conclut par ceci : « Le peuple n’a pas d’autre choix que celui de choisir IBK dès le premier tour ». A sa suite, Soumeylou Boubèye Maïga, président de l’ASMA-Convergence des Forces Patriotiques, dans une allure martiale monta sur le podium pour son intervention. A l’entame, il a d’abord remercié la présence de Mme Keïta Aminata Maïga, épouse d’Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK d’avoir répondu à leur appel. Pour Soumeylou Boubèye Maïga, son déplacement ne le surprend guère puisque Mme Keïta est fille de militant, épouse de militant et militant elle-même. Mettant l’accent sur la prestation du groupe musical Tek Adina venu du Nord, il dira que la composition des membres de ce groupe symbolise la résistance et l’unité. C’est la preuve que la réconciliation est déjà en marche. La visite d’IBK à Kidal est le début de la renaissance du Mali. Ensuite, il renchérit pour dire qu’il y a seulement 25 ans qu’il a connu Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK. Celui-ci a dirigé la campagne présidentielle de 1992 qui a offert la victoire à leur candidat. En outre, Mr Maïga n’a pas hésité à dire qu’en des moments très cruciaux de l’existence de notre pays, on lui a fait appel en 1994 pour gérer la primature. Il a effectué sa mission avec brio au nom de la République. C’est ce même engagement d’hier à aujourd’hui qui caractérise la pensée d’Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK. De ce fait, Mr Maïga renchérit pour dire que les élections qui se profilent à l’horizon seront cruciales pour notre pays. Il s’agit pour une nation meurtrie et blessée dans son amour propre d’élire son président de la République. Pour lui, le choix est clair et limpide. Il s’agit de voter Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK et de l’élire dès le premier tour. Les qualités de l’homme IBK s’impose à nous tous. Pour l’honneur du Mali, pour le bonheur des maliens, il a prôné une victoire éclatante à IBK dès le petit soir du 28 juillet 2013. Votez IBK pour le Takokelen (dès le 1er tour) a-t-il conclu. La pause musicale animée par Kamaldine et Bako Dagnon a permis de détendre le public. C’est alors que nous avons eu droit à l’allocution de taille de Tiéman Hubert Coulibaly, président de l’UDD et actuel ministre des affaires étrangères. En brillant orateur, il a eu l’idée intelligente de s’exprimer en bambara pour mieux capter l’attention de l’auditoire. Tout d’abord, il a émis le vœu des lendemains meilleurs pour le Mali.

 

 

A ses dires, l’amitié qui le lie à Boubèye n’est cachée de personne. Donc, il va de soi que face à la vie de la nation qu’ils convergent ensemble. C’est pourquoi, après mûres réflexions, ils ont décidé de soutenir la candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK pour l’élection présidentielle de 2013. A ses dires, le choix d’IBK s’impose à nous tous. De ce fait, les maliens doivent élire cet homme dès le premier tour pour qu’il vienne redresser la barre Mali. En conclusion, il galvanisa le public par ceci : « IBK, IBK, IBK : le futur président de la République ». C’est ainsi qu’il invita Ibrahim Boubacar Keïta alias IBK à monter sur le podium pour son discours. C’est sous des ovations nourries que le maître de céans regagna le pupitre. Très auréolé, IBK s’est dit comblé et confiant quand à sa victoire au soir du 28 juillet prochain. Remerciant la Coalition Le Mali d’abord, il a invité les uns et les autres à être humbles et fair-play pendant ces joutes électorales. Par boutade, il dira que ce n’est pas la « guerre », mais plutôt un moment propice de montrer son talent et son savoir-faire. Du coup, il se remémore de son intime conviction dont voici : « Personne ne viendra plus perturber la quiétude des maliens. L’armée sera bien structurée pour faire face à d’éventuelles attaques. Je l’ai dit, je le ferai inc Allah». En homme très comblé, IBK a invité les maliennes et les maliens à lui voter le 28 juillet prochain pour une victoire éclatante et confortable dès le premier tour. Et que le lundi 29 juillet 2013, tout le monde savoure la victoire de l’honneur du Mali et le bonheur des maliens. En conclusion, il présenté ses excuses aux uns et aux autres pour ses propos désobligeants.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le choix d’IBK est indéniable, indiscutable et incontestable en 2013. Que Dieu bénisse le Mali.

 

Mamadou Macalou

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *