Me Demba Traoré, Clement Dembélé, Nouhoum Sarr, Ben le Cerveau et Mohamed Salia Touré : Ces cinq figures juvéniles du M5 RFP font rêver d’un avenir radieux pour le Mali

Si le Mouvement de contestation contre le régime IBK, dénommé le M5 RFP a tenu la dragée haute pendant des mois c’est grâce à la détermination de ses membres, au génie créateur et à la combativité  de sa frange juvénile et surtout à la  grande capacité de mobilisation de son autorité morale, l’imam Mahmoud Dicko. L’objectif final du Mouvement qui était le départ d’IBK et de tout son régime a été atteint. Une junte militaire a fini par parachever l’œuvre du M5 en poussant le Président à dissoudre l’Assemblée Nationale, le Gouvernement et  à rendre sa propre  démission. Dans l’euphorie de ce que certains  ont appelé victoire du peuple, cinq figures emblématiques et juvéniles ont forgé notre admiration grâce à  leurs contributions de taille dans le combat contre le régime IBK. Il s’agit de Me Demba Traoré, du Professeur Clément Dembélé, de Nouhoum Sarr, d’Adama Ben Diarra dit Ben le cerveau et de Mohamed Salia Touré. Ces jeunes sur qui le Mali peut désormais compter pour assurer la relève, sont des mouvements politiques différents, mais ont en commun l’engagement pour le pays. Voici les parcours de ces cinq jeunes du M5 RFP que le destin a voulu qu’ils fassent partie d’un même mouvement pour donner un nouveau souffle au Mali.

 

Me Demba Traoré 

Avocat de son état, ancien député élu en commune VI, ancien ministre, Me Demba Traoré est le secrétaire à la communication de l’Union pour la République et la Démocratie, URD. L’un des fidèles de Soumaila Cissé, Me Demba Traoré, le juriste maison du parti de la poignée des mains,est également l’une des têtes pensantes du parti du chef de file de l’Opposition. Membre du FSD et du M5 RFP, Me Demba Traoré  fait  non seulement partie des personnalités clefs du Mouvement du 5 juin, mais aussi et surtout l’un de ses précurseurs. Membre du comité stratégique du Mouvement, Me Demba Traoré dirige également le panel d’avocats commis par le M5 pour la défense des droits des victimes et surtout pour la conformité des actions menées par le Mouvement au regard des lois. Me Demba Traoré, courageux et intelligent,  est non seulement l’un des maillons forts du Mouvement, mais aussi et surtout fait partie des jeunes sur lesquels le Mali pourrait bien compter pour bâtir un avenir radieux.

Pr Clément Dembélé 

Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, on doit tout de même reconnaitre que parmi les leaders politiques jeunes, Pr Clément Mamadou Dembélé est celui qui a secoué le cocotier pour dénoncer les délinquants financiers. Il devient du coup le chantre de la lutte contre la corruption et la délinquance financière. Président de la Plateforme de lutte Contre la Corruption et le Chômage des jeunes, PCC, Pr Clément a été pendant des années durant un éveilleur de conscience. Meetings de dénonciation et plaintes contre des cadres se sont succédé sans discontinuer. Véritable objecteur des autorités maliennes, grâce à lui la justice s’est réveillée et des gros bonnets du régime ont été écroués en prison. Qui ne se rappelle pas des actions du Pr ? Son Mouvement a assiégé pendant des semaines l’OCLEI afin que Moumoune Guindo, qui en est le Président, puisse épingler tous les fonctionnaires qui refusent de déclarer leurs biens, conformément à la loi. Son combat a également  permis aux citoyens en âge d’avoir un numéro d’identification nationale, NINA, d’avoir accès à ce précieux sésame. Membre fondateur d’Espoir Mali Kura, EMK et de M5 RFP, Pr Clément Dembélé fait partie aujourd’hui des jeunes leaders qui comptent aujourd’hui au Mali.

Nouhoum Sarr 

L’adage selon lequel aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années colle bien à ce brillant jeune. Président du Front Africain pour le Développement, FAD, Nouhoum Sarr est incontestablement le plus grand  et convaincant jeune débatteur du Mali. Il a mis au pilori ceux qui se prenaient pour les plus grands connaisseurs des grands dossiers. Constant dans son combat depuis 2013, il n’a jamais troqué son manteau d’opposant aux strapontins comme certains jeunes. Membre du FSD et du M5 RFP, M. Sarr fait partie des têtes pensantes du Mouvement.  Qui ne se rappelle pas de ses sorties télévisuelles, il a non seulement fait honneur au M5 RFP, mais aussi et surtout l’a défendu avec brio et conviction sur les plateaux de télé. Ni enlevé par la police politique  du régime, encore moins propositions d’argent ou de postes n’ont fait changer M. Sarr de position et de jugement, car il  croyait dur comme fer que le régime IBK devrait quitter parcequ’incapable de résoudre les multiples problèmes du Mali. Nouhoum Sarr a participé de la plus belle des manières au combat contre le régime, qu’il a toujours qualifié de corrompu et d’incapable. Il fait partie des bonnes graines qui feront émerger le Mali.

Adama Ben Diarra dit Ben le Cerveau 

Grand admirateur de l’ancien Président du  Burkina Faso, Thomas Sankara, Ben le Cerveau est l’un des jeunes leaders  les plus combatifs, les plus engagés  du Mouvement. Activiste au sens positif du terme, Adama Ben Diarra a porté le flambeau de la lutte contre le régime IBK à Kati depuis des années. Donc, la création du M5 RFP a été pour lui une occasion et un cadre de bien s’exprimer et de défendre ses convictions. Arrêté lors d’une des manifestations du M5 RFP, Ben le Cerveau a subi des sévices corporels de la part de ses bourreaux, mais ni tortures, ni humiliations, encore moins propositions de postes ou d’argent n’ont ébranlé le jeune leader. Convaincu des idéaux qu’il défendait, inspiré par les idées de Thomas Sankara, Ben le Cerveau a cru jusqu’au bout que le régime IBK doit partir pour qu’un autre Mali puisse naitre. Membre très influent de la jeunesse M5 RFP,il en est aujourd’hui un de ses héros. Il fait lui aussi partie des jeunes sur lesquels le Mali pourrait fonder de l’espoir.

Mohamed Salia Touré :Il est l’un des bras droits de l’Imam Dicko, membre de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de Mahmoud Dicko, CMAS et du M5 RFP, Mohamed Salia Touré fut d’abord le Président du Conseil National des Jeunes, CNJ, poste qu’il a volontairement quitté pourne pas être non seulement  comptable de la mauvaise gestion de la structure, mais aussi et surtout en réaction contre l’assujettissement au régime d’IBK. Mohamed Salia Touré, membre influent de la CMAS,  est surtout connu pour son éloquence et son sens de l’humour et de l’art. Intelligent et cultivé, son combat a été beaucoup plus artistique que politique. Ses poèmes ou (POYI en Bamanan) ont non seulement séduit plus d’un, mais aussi et surtout, sont des véritables leçons de sensibilisation et d’éveil citoyen. Un des privilégiés de l’Imam Dicko, Mohamed Salia Touré est également l’une des sommités de la frange juvénile du M5 RFP.Il fait partie de la jeunesse saine du Mali sur laquelle on peut fonder de l’espoir pour relever les multiples défis auxquels le pays est confronté.

Youssouf Sissoko

[email protected]

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *