Mauvaise organisation de la visite présidentielle à Kayes : Le gouverneur sombre dans l’angoisse.

Le Président de la République séjourne à Kayes depuis le mardi dans le cadre de la journée mondiale des femmes rurales couplée à la journée mondiale de l’alimentation. A cette circonstance, le Président de la République est venu à la tête d’une imposante délégation composée d’une dizaine de ministres, des députés, des directeurs et certains partenaires techniques et financiers. Arrivée dans la cité, la délégation a d’abord été surprise de la faible mobilisation des populations. Seulement quelques élèves et militants de la majorité présidentielle ont accueilli le Président IBK. Ensuite, la commission d’organisation chargée de l’hébergement à montré toutes ses limites. Un véritable fiasco nous décrivent les uns et les autres. Pour preuve, certains ministres étaient sans logement à cause de la très mauvaise organisation de la commission sous la houlette Babahamane Maiga du gouverneur de la cité des rails.

ibrahim boubacar keita ibk president malien maiga babahamane gouverneur region kayes

De sources bien introduites, il a fallu le dynamisme d’un jeune du protocole qui a mis ses relations en branle pour éviter que des ministres ne passent la nuit à la belle étoile à Kayes en cette période de chaleur. En plus, à défaut d’avoir des chambres confortables, certains cadres de la délégation étaient obligés de passer la nuit dans les taudis. Selon les indiscrétions le Président de la République serait rentré en colère noire contre cette mauvaise organisation mais aussi la faible mobilisation des populations à son accueil.

Du coté des organisateurs avec à leur tête le gouverneur de la région, c’est la panique. Le gouverneur qui a sombré dans l’angoisse ne savait plus sur quel pied danser, car il est connu de tous qu’ IBK aime la perfection et ne pardonne pas les errements.

Mamaye Sissoko

Correspondant mali24

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.