Mali : Organisation des législatives : Les assurances du Gouvernement

Tout sera mis en ordre pour la sécurisation des bureaux de vote le jour du scrutin. Les forces de sécurité et de défense assureront la sécurité des populations qui doivent aller exprimer leur devoir citoyen a dit le ministre de l’Administration territoriale

Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation Alpha Boubacar Bah et son homologue de la Communication, Chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Gouvernement, Yaya Sangaré étaient face à la presse le Vendredi dernier pour faire le point sur le processus électoral  en cours à l’occasion des prochaines élections  législatives.

D’entrée de jeu, le ministre de la Communication,  Chargé des Relations avec les Institution,  porte-parole du Gouvernement, Yaya Sangaré a remercié les journalistes qui ont répondu nombreux à l’appel. Cette présence massive des journalistes témoigne de l’intérêt particulier qu’ils accordent à ces échéances électorales. Ce point de presse a pour d’informer l’opinion nationale et internationale sur le processus électoral et solliciter l’appui des journalistes à ouvrer davantage pour la réussite de l’événement.

Le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Adama Cissouma expliquera que l’organisation des élections législatives est une recommandation du Dialogue National Inclusif tenu dans notre pays du 14 au 22 Décembre 2019. Les autorités ont ainsi voulu joindre l’acte à la parole en convoquant le collège électoral qui a été précédé par une série de rencontres que le département a entreprises avec les acteurs les forces vives de la nation.

“La relecture de la loi électorale n’était pas possible avant la date butoir du mandat des députés. Donc le Gouvernement a décidé d’organiser le scrutin sur la base de l’ancienne carte électorale” a affirmé le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale. Adama Cissouma a encore ajouté que le découpage de certaines régions récemment créées n’a encore pas été clarifié, donc on n’a pas d’électeurs inscrits dans ces localités nouvellement créées.

Quant au délégué général aux élections, le général Siaka  Sangaré, il a relayé les préparatifs à son niveau. Il dira que le fichier électoral comporte des améliorations et des innovations cette année car après la révision des listes électorales qui se fait habituellement, le fichier a retenu plus de 7 millions d’électeurs potentiels après les radiations. Pour  l’élection législative à venir, nous aurons 12.465 centres de vote retenus pour le moment et ce chiffre est provisoire.

Le ministre de l’Administration territoriale et la Décentralisation a souligné que tout sera mis en ordre pour la sécurisation des bureaux de vote le jour du scrutin. “Les forces de sécurité et de défense assureront la sécurité des populations qui doivent aller exprimer leur devoir citoyen » a-t-il assuré.

Les journalistes ont posé des questions de compréhension qui ont été répondues par les deux ministres. Le ministre Yaya Sangaré a insisté auprès des journalistes, afin qu’ils véhiculent les bonnes informations autour de ces législatives.

Seydou Diamoutene

Source: Journal le 22 Septembre-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *