Mali : naissance du « M5-RFP Mali Kura »

Le mercredi 3 août 2022, des démissionnaires du M5-RFP ont animé une conférence de presse à la Maison de la presse de Bamako. Au cours de cette rencontre, ils ont annoncé la création d’une nouvelle tendance du mouvement, dénommée « M5-RFP Mali Kura ». Cette tendance dit ne plus reconnaitre le comité stratégique du M5-RFP, dirigé par le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga.

Après plusieurs mois de tensions internes, plusieurs caciques ont décidé de quitter le mouvement et lancer officiellement une nouvelle tendance, qui veut se servir avec les méthodes existantes. Ceux-ci estiment que l’ancien comité stratégique a « trahi les idéaux du mouvement pour se transformer à la solde d’une minorité ». Aussi, ajoutent ses responsables, la rectification de la trajectoire de la transition n’est restée qu’un slogan et le M5-RFP n’est plus que l’ombre de lui-même.

Pour les leaders du « nouveau M5 », le Premier ministre a réussi à en faire une simple caisse de résonnance de son Gouvernement. « Nous ne reconnaissons plus le comité stratégique dirigé par Choguel Kokalla Maïga », a assuré Me Mohamed Aly Bathily.

Restaurer les engagements et les missions       

Cependant, soutiennent-ils, ce nouveau mouvement a été créé pour restaurer les engagements et les missions que le mouvement s’était assignées lorsqu’il entrait en dissidence contre l’ancien régime en début 2020. À cet effet, les responsables de cette nouvelle branche assurent soutenir la transition. Ils expliquent avoir un rôle de veille citoyenne dans le respect des idéaux du mouvement.

Notons que les leaders de cette nouvelle tendance, dénommée « M5-RFP Mali Kura », sont les figures dissidentes du M5-RFP, qui a joué un rôle capital dans la chute du régime Ibrahim Boubacar Keïta, en 2020. Il s’agit notamment de Konimba Sidibé du MODEC, Modibo Sidibé et Sy Kadiatou Sow de Anko Mali dron et Me Mohamed Aly Bathily de FASODE.

Pour rappel, depuis la nomination de Choguel Kokalla Maïga à la tête du Gouvernement en juin 2021, l’unité des membres du M5-RFP s’est considérablement détériorée avec les querelles de leadership et de positionnement. Cette situation a abouti à la suspension de plusieurs cadres du comité stratégique et la démission de certains responsables. Dès lors, les responsables des deux tendances (M5-RFP et M5-RFP Mali Kura) se regardent en chiens de faïence.

Bakary Fomba

Source: Sahel Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.