Mali : « les élections auront lieu aux dates indiquées », assure le Ministre de l’administration

La mise en place des démembrements de l’Autorité indépendante de gestion des élections (AIGE) n’attend plus que l’adoption du nouveau découpage territorial par le Conseil National de Transition CNT. C’est du moins ce qu’annoncent les responsables de l’AIGE. Ils l’ont fait savoir ce lundi (23/01.23) lors d’une réunion du comité de pilotage referendum et élections générales.

Le Président de l’AIGE a précisé que la mise à jour du fichier électoral est en cours. Toutefois Maître Moustapha Cissé affirme que la mise en place de ses démembrements demeure un défi majeur.

« Au titre de la mise en place de la coordination de l’AIGE, il y a lieu de signaler quelques contraintes liées à la perspective de l’adoption par le CNT de la loi relative à la réorganisation du territoire », rappelle Maître Cissé. « Nous attendons l’effectivité de cette configuration du territoire pour mettre en place toute les coordinations de l’Aige, l’actualisation définitive du fichier électoral sur la base du nouveau découpage territorial », indique-t-il.

Le chronogramme électoral maintenu

« Les élections auront lieu aux dates indiquées », rassure le Ministre d’État, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation. Le colonel Abdoulaye Maïga ajoute que le chronogramme électoral sera respecté par le gouvernement.

« Les élections auront lieu forcément. Les dates ont été proposées par un chronogramme. Et un chronogramme est un document de planification. Aujourd’hui, nous sommes à l’AIGE, c’est avec une grande satisfaction », rassure le Ministre. « Donc, s’il y a une modification, s’il y a des annonces à faire, nous vous reviendrons après avoir échangé avec l’AIGE avec l’autorisation des plus hautes autorités », précise le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation. Pour lui, « le fait que certains partis politiques ne soient pas d’accord avec l’AIGE constitue un bon indicateur pour la démocratie ». « Et l’unanimité n’est pas une bonne chose », conclut le ministre Maiga.

Rappelons que les membres de l’AIGE ont pris fonction le 10 janvier 2023, à travers une décision du Président de la transition, le Col Assimi Goïta.

Réaménager le chronogramme

Au même moment des partis politiques regrettent la lenteur de la mise en place des démembrements de l’AIGE dans les régions. Pour le président du parti « Force et alternatives pour le changement », il est impossible de tenir toutes les élections aux dates indiquées. Cependant, Seydou Amadou Touré propose aux autorités de la transition de réaménager le chronogramme.

Source : Studio tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.