Mali: les députés du SADI d’Oumar Mariko quittent la majorité présidentielle

Nouveau coup dur pour la majorité présidentielle au Mali. Le SADI d’Oumar Mariko qui apportait jusqu’à présent son soutien, à l’Assemblée nationale, au RPM – le parti majoritaire – depuis l’élection à la tête de l’Etat, d’Ibrahim Boubacar Keita, claque la porte et crée, avec d’autres députés un nouveau bloc d’opposition.

oumar mariko depute assemblee nationale parti sadi opposition

Les 5 députés SADI d’Oumar Mariko s’allient à l’ADP-MaliBa – l’Alliance démocratique pour le Mali d’Amadou Thiam – qui a 8 représentants à l’Assemblée. Huit, car l’Alliance a été rejointe fin septembre par 4 députés RPM. Un député de l’URD de Soumaïla Cissé fait le grand saut et accompagne le SADI et l’ADP MaliBa dans leur démarche.

Ce sont donc 14 députés qui font bloc pour créer un nouveau groupe d’opposition qui aura pour nom : l’ADP MaliBa – SADI. Et Oumar Mariko l’assure : « nous allons débaucher d’autres représentants du peuple au RPM », lequel détient toujours une courte majorité avec 75 députés sur 147. L’ambiance au sein du parti d’IBK est lourde et délétère. Oumar Mariko explique les raisons de la création de ce nouveau groupe d’opposition.

Opposition forte à IBK

« Nous nous sommes mis ensemble pour construire la véritable opposition, celle qui doit ressusciter l’espoir au sein de notre peuple qui est complètement désemparé par des pratiques politiques, qui ne sont, en aucun cas, les vertus qu’incarne notre pays », a-t-il déclaré.

Donc opposition résolue à IBK et au RPM. Mais pas question de rallier l’URD et Soumaïla Cissé pour autant, considéré comme une opposition « molle », à la petite semaine. Les grandes manoeuvres ne font que commencer.

 

 

Source: rfi

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.