Mali : Le président IBK appelle les rebelles touaregs à signer l’accord de paix paraphé à Alger, selon une source algérienne

Le président malien Ibrahim Boubakar Keita a appelé les représentants de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, rebelles touaregs du nord du Mali) à signer vendredi à Bamako l’accord de paix paraphé à Alger.

ibrahim boubacar keita ibk president malien chef etat discours allocution

“Le président malien m’a demandé, dans une communication téléphonique, de dire aux représentants de la Coordination que s’ils pouvaient se joindre à la fête de demain vendredi, il sera ravi de les saluer”, a révélé jeudi le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra lors d’un point de presse à l’issue du paraphe par la CMA de l’accord de paix et de réconciliation au Mali.

Ceci dit, le paraphe de l’accord ne constitue pas une garantie de signature de ce même document, préviennent des responsables de la CMA.

“La signature et le paraphe sont deux actes juridiques distincts”, a tenu à préciser Ibrahim Ag Mohamed Assaleh lors de son discours prononcé jeudi à Alger au nom de la CMA

Pour inciter les rebelles à signer l’accord, le président Keita “tend la main aux dirigeants de la CMA et il est prêt à les recevoir personnellement à tout moment et à discuter avec eux de l’avenir du pays et des régions du nord du Mali”, a ajouté M. Lamamra.

Le 1er mars dernier, les différents belligérants maliens engagés depuis 2011 dans le conflit au nord du pays ont paraphé à Alger un accord de paix et de réconciliation, à l’exception de la CMA qui avait demandé une pause pour “consulter (sa) base militante”.

Agence de presse Xinhua

Source: Xinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.