Mali : Le PM a reçu l’ancien PM Djiboutien et chef de la mission d’observation de l’UA

 Oumar_Tatam

BAMAKO – Le Premier ministre malien Oumar Tatam Ly a reçu en audience lundi le chef des observateurs de l’ Union Africaine et ancien PM Djiboutien, Dileita Mohamed Dileita, qui a suivi les élections législatives du 24 novembre, a-t-on appris ce jour de sources officielles.

Selon le directeur de la communication, de l’informatique et des nouvelles technologies de la primature, Issoufi Ousmane Touré, Dileita Mohamed Dileita a fait part à Oumar Tatam Ly des constats et observations faits par la mission de l’ UA concernant l’ organisation et le déroulement du premier tour du scrutin législatif.

Dileita Mohamed Dileita s’ est réjoui que  “tout ce soit déroulé dans les règles d’ un scrutin régulier” . Le chef de la Mission de l’ UA s’est surtout réjoui de voir que les observations formulées lors de l’élection présidentielle ont été prises en compte pour améliorer les conditions de tenue des législatives, a précisé M. Touré.

A son tour, le PM a vivement salué le chef de mission de l’ UA pour son action qui vise à crédibiliser les élections pour une sortie de crise au Mali. Le Chef du gouvernement malien a salué l’accompagnement multiforme l’ Union Africaine restée aux côtés du Mali depuis l’ éclatement de la crise et qui continue d’ appuyer son pays aujourd’ hui afin qu’ il récupère sa pleine souveraineté.

Par ailleurs, l’ ancien président libérien le professeur Amos Sawyer, chef de la Mission d’ observation de la Communauté économique des Etats de l’ Afrique de l’ Ouest (CEDEAO), composée de 100 observateurs, était face à la presse ce même lundi pour une déclaration préliminaire.

“A la lumière des observations et analyses, la Mission d’ observation de la CEDEAO tire les conclusions préliminaires suivantes (..)” , a déclaré le professeur Amos Sawyer.

Evoquant ces conclusions, celui-ci a noté que “les insuffisances observées ne sont nullement significatives pour affecter la conduite des élections conformément aux normes universellement acceptées (..)”.

Dans l’ensemble, la Mission d’ observation de la CEDEAO juge, en conséquence,  que les élections législatives du 24 novembre 2013 se sont déroulées dans de conditions acceptables de liberté et de transparence, a précisé Amos Sawyer.

La Mission de la CEDEAO  “reste convaincue que les résultats des élections législatives offriront au Mali une plateforme légitime pour guider le processus de réconciliation et les efforts de reconstruction en cours” .

Source: Xinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *