Mali: Jean-Yves Le Drian presse les groupes armés d’appliquer plus vite l’accord d’Alger

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a entamé dimanche 25 octobre une visite de deux jours au Mali. Il a rencontré les mouvements armés signataires de l’accord de paix d’Alger pour parler du processus de paix.

 

Peu après son arrivée à Bamako, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a rencontré séparément deux des mouvements armés signataires ou adhérents de l’accord de paix d’Alger : la Plateforme (qui rassemble plusieurs groupes armés pro-gouvernement malien) et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), l’ex-rebellion.

À ses deux interlocuteurs, Jean-Yves Le Drian a délivré le même message : les groupes terroristes sont à combattre. Les groupes armés qui sont pour la mise en œuvre de l’accord de paix sont des partenaires.

Mais l’application de l’accord d’Alger est poussive, il faut aller vite. Les interlocuteurs du ministre français ont affirmé que leur présence au sein du gouvernement est un bon début, mais qu’ils entendent être représentés avec « leurs frères du sud dans d’autres chaînes de commandement ».

Ce lundi 26 octobre, le chef de la diplomatie française rencontrera deux chevilles ouvrières de la transition politique malienne : le président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane. Après un tête-à-tête avec ce dernier, des conventions de coopération seront signés, avant une conférence de presse commune à la primature.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *