Mali IBK 2018 : La confusion autour du limogeage de Hamady Sangaré

Pour mauvaise gouvernance à la présidence du Mouvement des Associations Libres pour les Idéaux d’Ibrahim Boubacar KEITA (MALI-IBK) 2018, Hamady Sangaré est annoncé : limogé. Mais d’autres versions infirment cette information issue d’une source au cœur du dossier au point que la confusion prend place.

A la suite d’une Assemblée Générale Extraordinaire tenus le mardi 25 décembre 2018, en son siège social sis à Hamdallaye ACI-2000, de 15h00 à 18h30, le Mouvement des Associations Libres pour les Idéaux d’Ibrahim Boubacar KEITA (MALI-IBK), s’est d’abord félicité de la réélection du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita et remerciée par la suite l’ensemble des militants et sympathisants de la plateforme pour leurs efforts et le travail abattu durant la campagne présidentielle 2018.

Par ailleurs, Youssouf Guindo et ses alliés ont porté à la connaissance de l’opinion publique, « la décision de destitution officielle de Monsieur Hamady Sangaré précédemment président de la plateforme Mouvement des Associations Libres pour les Idéaux d’Ibrahim Boubacar Kéita (MALI-IBK), pour mauvaise gouvernance a tous les niveaux de la vie de MALI IBK ».

De facto, le 1er Vice-président du mouvement « Adama Sogodogo a été désigné par l’Assemblée aux fins d’assurer l’intérim jusqu’à l’élection d’un nouveau Président. Par conséquent, Monsieur Hamady SANGARÉ n’a plus autorité de représentation a aucun niveau de la vie du Mouvement.
Pour l’Assemblée Générale Extraordinaire, le Président par Intérim, Adama SOGODOGO, 1er Vice-président », précisé un communiqué de presse.

Mais, une source proche du président destitué balaie de revers des mains la version de la mauvaise gestion.

Sur les réseaux sociaux, la polémique ne cesse de s’enflammer. Monsieur Hamady sangaré est et restera toujours le président du mouvement Mali IBK, peut-on lire. Ces rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux sont faux, juste un groupe individus filtrés et pressés de la gestion post campagne présidentielle veulent créer de la discordance entre les acteurs de la société civile du Président IBK pour la gestion de son pouvoir.

CYRIL/ Icimali.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *