Ma réflexion sur le choix porté sur Boubou Cisse comme premier ministre.

À l’entame de mes propos je félicite et encourage Boubou Cisse pour cette nouvelle promotion dont le défi à relever est lourd mais pas impossible.
Le choix de Boubou Cisse est la réponse politique du président de la république au parti RPM par rapport à la motion de censure à défaut de la dissolution de l’Assemblée Nationale. 

Ce choix exprime le désaveu du président par rapport à la majorité présidentielle de façon générale, donc un choix politiquement incorrect .
Ce faisant ,le président de la république créé la grande surprise et reste dans une logique de défiance à l’égard des mouvements demandant le départ de l’ancien premier ministre.

Cela rejoint mes analyses sur les conséquences de la motion de censure.

Le nouveau premier ministre est un technocrate mais il n’a pas la carrure nécessaire de gérer la situation actuelle car n’ayant pas de bases politiques.
Ce pendant , il peut bénéficier du concours du premier sortant Boubeye Maiga.

Le Mali étant à la recherche de base juridique, le choix du nouveau premier ministre peut aussi se justifier par la préparation du dialogue national inclusif dans un délai de trois (3) mois maximum.
En conclusion le nouveau premier ministre en dehors de l’organisation d’une conférence nationale inclusive, n’a pas la carrure politique nécessaire de conduire les réformes politiques et institutionnelles annoncées.
Dans tous les cas,le président reste le seul responsable de la situation et le temps restera le grand maître pour l’avenir .
Que le Tout puissant protège notre chère patrie.
Amina yarabi
Aboubacar Sidick Fomba président du parti ADEPM

 

Source: Bamada.net

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *