Lutte contre le Covid-19 : Les mesures sociales coûteront 500 milliards de FCFA à l’Etat selon IBK

Dans son adresse à la Nation le 10 avril dernier, le président malien est revenu sur les conséquences du Covid-19 sur l’économie du pays. D’ailleurs, Ibrahima Boubacar Keita (IBK) affirme que le Mali se trouve dans un contexte où le taux de croissance national attendu à 5 pour cent pourrait tomber au plus bas à cause de l’incidence de la pandémie.

 

Notre agriculture si performante, souligne-t-il, sera affectée, en particulier le coton dont le prix sur le marché international chute à une allure vertigineuse. « Notre secteur minier accusera également le coup.

L’Industrie, les services, le négoce, par conséquent nos recettes douanières et fiscales seront fortement touchées. La récession est à nos portes, menaçant d’anéantir nos avancées récentes.

C’est dire jusqu’où la pandémie du Covid-19 nous affectera », a indiqué le président de la République.  Il a déclaré que le gouvernement du Mali qui, vous le savez bien, est le gouvernement d’un pays pauvre, acculé sur d’autres fronts, accepte de consentir le plus grand sacrifice pour amoindrir l’impact négatif de la pandémie sur notre économie et notre société.

«Le gouvernement, pour ce faire, a décidé plusieurs mesures sociales qui coûteront à l’Etat, près de 500 milliards de nos francs, dans les hypothèses basses. Conscients de l’impératif de solidarité, les membres du gouvernement renoncent à un mois de leur salaire pour l’effort de guerre requis contre le Covid-19 », a confié IBK.

Adou FAYE

LEJECOM

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *