L’œil du Reporter : Communication de Koulouba : pour qui communique Racine Thiam ?

racine seydou thiam directeur cellule communication conseiller presidence republique malienne

 

Jeune, plein d’énergie, avec une compétence supposée en communication acquise au sein de l’Aeem, au service d’une Banque et d’une société de téléphonie au Mali, le patron de la communication de Koulouba est devenu pour peu hyperactif. Reste que ces shows et autres tribulations dans les médias offrent peu de visibilité et moins d’impact populaire sur l’aura du président IBK, maintenu toujours dans sa mauvaise communication avec une perception mitigée et peu de lisibilité dans ses actions. Alors, pour qui communique Racine Thiam ?
En effet, le premier show média à Koulouba d’un Racime Thiam, fraîchement nommé, porte sur le partage et l’explication avec les journalistes  du sens des déplacements du président IBK à l’extérieur. Notamment sa visite d’Etat en France. Son décor en dit plus, pendant que la portée est l’ouverture des  portes de Koulouba aux médias. Mais le message est anodin. Les visites extérieures du président IBK sont pour redonner au Mali sa place mondiale. Thiam oublie que les journalistes ont déjà fini le traitement médiatique des fréquents déplacements du président IBK. Et ne dispose d’aucun élément positif pour améliorer la perception populaire déjà établie sur ses visites. Lesquelles éloignent le président de son pays et donc, des préoccupations quotidiennes de la population.
Peu importe, Racine a réussi son coup ; il  s’est  montré comme interlocuteur des hommes de médias à Koulouba. Et se voit encouragé dans son spectacle  par des journaux qui, pourtant détaillent à leur Une, les failles de la gestion publique de son patron de président.
Le second show est plus éloquent. Voici Racine Thiam face aux médias dans  un «Rendez-vous avec Koulouba», un espace dédié à la communication présidentielle. Tout y passe. Bien inspiré, Thiam oublie les concepts d’engagement du président IBK pour le Mali, traduits par : «l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens», «Le Mali d’abord»,  «Le Meilleur est à venir» ou  «Le Mali Emergent»…

Candidat malheureux aux élections de 2013, Racine meuble le débat par ses formules propres à lui, à savoir «la forêt  pousse» ; «l’arbre qui tombe fait plus de bruit que celui qui pousse» ; «IBK est un homme qui tient ses engagements»… Et deux semaines durant, Racine est à la Une des médias. Le succès est visible, mais pour quels gains en termes d’amélioration d’image, de mobilisation populaire et citoyenne pour son président ?  En réalité, la touche de Racine Thiam se voit ailleurs. À son actif donc, la floraison de critiques malsaines souvent au-delà de la limite sur les réseaux web au Mali, portant sur tout article ou contribution défavorable au président IBK. Pour Thiam et ce réseau web, le «Saint IBK» ne peut être critiqué. Cela ne se fait pas. Pourtant, ce dernier se dit démocrate, place le Mali au-dessus et cultive à souhait l’union des Maliens, partisans ou opposants,  pour sa construction.

Le forum web entretenu par Racine n’est pas seulement dirigé contre les hasidi, mais positionne son patron de président comme un homme qui ne s’accommode guère à une synergie d’actions et l’oppose ainsi à la bonne application de l’accord pour la paix, dont l’efficacité dans la mise en œuvre demandera cette mobilisation d’actions entre : IBK, Partisans IBK, Opposants, CMA,  Plate-forme, Religieux, même  journalistes hasidi et si ce n’est Iyad  Ag. On observe volontiers que ni les shows médias Thiam, encore moins son forum web ne favorisent guère une bonne communication de Koulouba.

Il est vrai que «du discours du président IBK, on ne retient que Inch Allah» (dixit Guimba). À ce niveau donc, le message passe peu. La voix qui devait être portée par la CMP, Convention de la Majorité Présidentielle, se trouve être noyée dans des guéguerres au profit des postes. Désavouer par IBK lui-même, il est difficile de compter sur cette Compagnie des Mangeurs Publics (CMP) pour donner de la voix à l’action présidentielle. Une communication qui aurait pu être secourue par celle du gouvernement par son porte-parole. Là aussi, le désigné en la personne du ministre de la Communication excelle dans la lecture des communiqués du gouvernement.

Difficile encore de compter sur le porte-parole de Koulouba qui ne comprend rien et donc, ne peut rien porter. On ne peut parler d’une mobilisation du parti Rpm. Occupé ou préoccupé à trouver un successeur au président IBK, ce parti se perd  dans des guerres de clans et n’a aucun temps  pour donner de la visibilité à l’action présidentielle. Ainsi, dans ce ciel ouvert d’inefficacité des acteurs de communication pour le président IBK, où l’on retient volontiers Modibo Sidibé, Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé, des opposants hasidi agités, comme responsables, incapables, eux, de se taire, Racine Thiam aura compris. À défaut d’une communication efficace pour Koulouba, il s’active à améliorer sa présence, à cultiver au mieux sa maîtrise des espaces médias. Bref, à renforcer ses compétences  de séduction.  Lui qui rêvait et qui rêve encore de Koulouba, en a tant besoin. Cela explique bien ses efforts pour être à ce poste. Alors pour qui communique-t-il ? Hasidimania, quand tu nous tiens !

Békaye DEMBELE

Source : Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *