L’impie deal entre le ministre Thierno et Orange Mali !

Oui, on le sait, la concurrence entre les sociétés de téléphonie mobile au Mali a atteint sa période de sauvagerie. Celle qui, au-delà de la conquête du client, cherche à détruire l’adversaire. Une pratique connue sous le nom de marketing guerrier. Et le Mali offre un terreau fertile à cela.

 

Voici, donc un pays où le citoyen peut tout accepter pourvu qu’il en tire son profit. Encadré ou plutôt encouragé en cela par des responsables publics, guidés d’abord par leur visibilité et ensuite par leur appât.

Sinon, comment expliquer que dans la mouvance du pèlerinage, les Saintes Mosquées de la Mecque deviennent des espaces de publicité pour Orange Mali à travers les habits portés par les pèlerins ? Comment comprendre alors que cette opération blasphématoire bénéficie de la compréhension, ou plutôt résulterait d’un deal entre le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno et la société Orange Mali ?

En effet, des sources bien informées indiquent que la publicité de cet opérateur téléphonique dans les mosquées, à travers les habits portés par les pèlerins lors du pèlerinage, est faite sur la base d’un contrat entre le ministère des Affaires religieuses et du Culte et ladite Société.

Le mobile socio-commercial serait de maintenir une vie de famille entre les futurs pèlerins aux lieux Saints. Un lien bien sûr que l’on conseille volontiers au ministre Thierno Diallo au-delà de sa vie sur terre. Et, alors, on verra bien si Orange Mali pourrait lui fournir de tels services.

Quand l’exercice de la mission publique est confié à certaines personnes, de pareils deals prospèrent. Oui, aller jusqu’à utiliser nos pèlerins comme des gadgets publicitaires ou comme une sorte de panneau publicitaire vivant !

Orange Mali (pour de l’argent) et le ministre Diallo (qui s’évertue à nous faire croire qu’il porte des valeurs sociétales et religieuses) devraient revoir leur copie. Il n’y a qu’au Mali, qu’une telle pratique peut prospérer !  He ! Thierno, « Itè Sabali ! »

Bekaye  Dembélé

Source : Nouvelle Libération

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *