L’honorable Moussa Timbiné rebondit sur l’affaire du terrain de football de Baco-djicoroni opposant les jeunes au maire de la commune V du district de Bamako : « Ouattara a, lui-même, avoué avoir reçu 5 millions du propriétaire des magasins »

Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale du Mali, candidat à sa propre succession aux législatives en cours en commune V du district de Bamako, l’honorable Moussa Timbiné a profité de son lancement de campagne pour déballer tout sur sa mésentente avec le maire de la commune V, Amadou Ouattara. Il affirme que ce dernier a avoué, devant lui, avoir reçu 5 millions des mains de l’opérateur économique qui devait construire des magasins sur le terrain de football de Baco-djicoroni.

Le bras de fer médiatique entre deux puissants cadres du RPM : le secrétaire général sortant, Amadou Ouattara, et le secrétaire général entrant, l’honorable Moussa Timbiné, est lancé. Accusé à plusieurs reprises d’être à la base des manifestations de jeunes contre le maire de la commune V dans l’affaire de l’aménagement du terrain de football de Baco-djicoroni, l’honorable Moussa Timbiné a tout dévoilé sur l’affaire. Il a fait des révélations croustillantes sur Amadou Ouattara. Selon lui, le maire de la commune V a violé la délibération du conseil communal dans sa tentative d’aménagement du terrain de football de Baco-djicoroni. « Dans la délibération du conseil municipal, il est mentionné des magasins démontables. Or, dans le contrat de bail signé par Ouattara, il est écrit : construction en matériels durables en étage de 65 magasins », a révélé l’honorable Moussa Timbiné.

L’histoire des « questions pièges » et de 5 millions

Selon le député candidat à sa propre succession en commune V du district de Bamako, il a, lui-même, interrogé le maire de la commune V, mais ce dernier tâtonnait dans les réponses. Timbiné revient sur la réunion de la section de RPM tenue à cet effet. « Quand j’ai vu que contrairement à la délibération du conseil communal qui prévoit des magasins démontables, ce sont des magasins durables qui étaient en train d’être construits, j’ai demandé à Ouattara la durée du contrat. Il m’a dit que c’était une question piège et qu’il ne répond pas à cette question », a déclaré Moussa Timbiné avant d’ajouter que Ouattara ignorait, lui-même, la durée du contrat qu’il a signé avec Sidibé pour l’aménagement du terrain. Pis, selon l’honorable Timbiné, c’est un contrat de 99 ans que le maire de la commune V a signé avec l’opérateur économique Bourama Sidibé. À entendre les propos de l’ancien leader estudiantin, le maire Amadou Ouattara a reconnu avoir pris de l’argent avec l’opérateur économique. « J’ai demandé à Ouattara, en tant que musulman, de jurer s’il n’a pas pris d’argent. Il dit que c’était une question piège. J’ai insisté. Je lui ai demandé s’il pouvait jurer sur le Coran qu’il n’a pas pris d’argent. C’est là qu’il a dit qu’il a reçu un chèque de 5 millions et qu’il a refusé en disant que ce n’était pas un problème d’argent. Mais quand le monsieur a insisté, il les a pris. Il affirme avoir dit à ce dernier que si l’affaire n’est pas réglée, il va retourner l’argent au propriétaire. Je lui ai demandé s’il a versé l’argent dans la caisse de la mairie, c’est ‘’non’’… », a révélé le premier vice-président de l’Assemblée nationale du Mali.

« Je n’ai parlé de candidature avec le président du parti… »

Ce lancement de campagne a été l’occasion pour le député Moussa Timbiné d’apporter des précisions sur toutes les questions qui ont défrayé la chronique au Mali, mais sur lesquelles il ne s’est jamais prononcé. À l’en croire, il n’a aucun problème particulier avec le président du RPM, Dr Bocary Treta . « Je le dis ici aujourd’hui. Je n’ai aucun problème avec le président du parti. Jusqu’à cette date, je n’ai parlé de candidature avec lui », a-t-il laissé entendre. Concernant les contestations de la candidature de ce dernier aux législatives passées, Timbiné a affirmé que Ouattara a « imposé » la décision sans concerter qui que ce soit au niveau de la section.

Ouattara ne dément pas avoir reçu 5 millions, mais précise…
Joint par nos soins pour sa version des faits, le maire de la commune V n’a pas démenti le fait qu’il ait reçu 5 millions des mains de Sidibé, l’opérateur économique avec qui la mairie a signé un contrat pour l’aménagement du terrain de football de Baco-djicoroni. « Je ne vais jamais dire que je n’ai pas reçu 5 millions », nous a-t-il répondu. Mais, selon lui, ces 5 millions ne sont pas un pot -de- vin. « J’ai dit à Mandjou de me chercher 5 millions en crédit. Il a pris cette somme avec Sidibé pour crédit et non dans le cadre de la construction des magasins au terrain de Baco-djicoroni. Qui ne prend pas de crédit ? Moi, j’en prenais avant même ces 5 millions », nous a confié Ouattra qui a invité l’honorable Timbiné à défendre son propre bilan lors de la campagne au lieu de « s’attaquer au maire de la commune V qui n’est pas candidat aux législatives ».

Boureima Guindo

  Source: Journal le Pays- Mali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *