L’honorable Bourama Tidiane Traoré : le député qui s’est engagé à payer un salaire mensuel à 55 chefs de village du cercle de Kati, pendant 5 ans

Ce n’est pas de la farce, mais une réalité. Depuis janvier dernier, l’honorable Bourama Tidiane Traoré, natif de Banazolé dans la Commune de Ouéléssébougou, donne mensuellement 15 000 FCFA, soit 45 000 FCA par trimestre à 55 chefs de village du cercle de Kati. La donation du quatrième et dernier trimestre de l’année en cours a été faite mardi dernier dans l’ensemble des villages concernés par cette opération initiée par un fils du terroir. Tous les 55 chefs de village concernés ont tous reçu, mardi 6 octobre, leur enveloppe de 45 000 FCFA représentant le salaire des trois mois de l’année en cours.

Bourama Tidiane Traoré Bananzolé Bourama depute honorable assemblee nationaleEn plus des infrastructures socio-économiques que ce député a réalisées et continue à réaliser dans différentes communes du cercle de Kati, il a promis de donner à  chaque  chef des 55 villages du cercle de Kati,  15 000 FCFA par mois, soit 180 000 FCFA par an par chef de village. L’argent est remis par trimestre aux chefs de villages concernés. Et c’est le mardi 6 octobre dernier que l’honorable a procédé au paiement des sommes représentant  les salaires des trois derniers mois de l’année de 2015.

Le député RPM, Bourama Tidiane Traoré alias Banazolé Bourama s’engage à respecter cette promesse pendant les 5 ans de son mandat à l’Assemblée Nationale

Tous les chefs des 44 villages de la Commune de Oueléssébougou sont concernés par cette charité. S’y ajoutent quelques villages des communes de Sanakoroba, Dialakoroba, Faraba et de Sanakoro-djitumu. Au total, 55 chefs de village dont l’imam et l’ancien maire de Oueléssébougou reçoivent par mois un «salaire mensuel symbolique» de l’honorable Bourama Traoré.

Il s’agit d’une opération qui coûte mensuellement au donateur environ 830 000 FCFA par mois, soit près de 10 millions FCFA par ans.

Selon les témoignages, depuis le début de cette opération, les donations se font dans la plus grande transparence. Des équipes constituées de jeunes sérieux de Ouélessébougou, se déplacent de village en village pour remettre, main à main, les enveloppes aux chefs des villages.

Certains bénéficiaires ont manqué de mots pour remercier l’enfant de Banzolé, d’autres n’ont pas pu s’empêcher de parler.

«Je ne peux pas remercier ce que le député Bourama fait pour nous populations de cette ville et d’autres localités. Seul Dieu peut le récompenser pour tout le bien qu’il fait. Mais ce que je peux dire, c’est que c’est un travailleur qui aime Oueléssebougou et  son pays.  Il fait son bien sans tambour ni trompette et beaucoup de ceux  qui reçoivent l’argent n’ont jamais rencontré une seule fois le député. La seule chose que je demanderais à l’honorable, c’est de venir vers les populations pour qu’elles le connaissent. Quant à moi, je suis prêt  à être son conseiller, parce que c’est un bosseur. Politiquement, c’est un futur responsable. J’ai confiance et je suis fier de lui et je lui souhaite beaucoup de réussite et de bonheur», a déclaré Mody Doumbia , ancien maire de la ville de Ouélessebougou, après avoir reçu ses 45 000 FCFA.

Pour le chef de village de Férékoroba, Fankélé Samaké, « s’il y avait au Mali trois ou quatre Bourama Tidiane Traoré, on allait vaincre entièrement la pauvreté dans tout le Mali ». Pour ce chef de village, ce n’est pas la somme d’argent qu’il donne qui est importante, mais la manière. A en croire Fankélé Samaké, depuis janvier, il a reçu toutes les enveloppes qui lui ont été destinées et cela dans le plus grand respect.

Selon plusieurs équipes de distributions des enveloppes, partout, les bénéficiaires, c’est-à-dire les chefs de village n’ont pas caché leur joie et ont fait des bénédictions pour l’honorable Bourama et le Mali.

Bourama Tidiane Traoré a indiqué n’avoir besoin que des bénédictions des bénéficiaires. Il a promis de poursuivre cette opération pendant les 5 ans de son mandat à l’Assemblée nationale voire même au-delà si Dieu lui donne les moyens et une longue vie. A l’en crois, l’argent qu’il donne  aux chefs de village ne vient pas d’une ONG, ni d’un parti politique encore moins d’un ami, mais de sa poche.

Pourquoi, le député Bourama Traoré a-t-il pris  l’initiative de récompenser les chefs de village ?

«C’est lors des campagnes législative que j’ai pris la décision de partager une partie de mes ressources avec les chefs de village de la Commune de Ouléssébougou et environs. Après avoir sillonné 55 villages du cercle de Kati, je me suis rendu compte que les chefs de village exerçaient leurs fonctions dans des conditions difficiles, voire dans la précarité. Ce qui, à mon avis, n’est pas normal pour qui connait le rôle que jouent les chefs de village dans notre société. Aucune décision importante, aucun projet important ne peut être réalisé dans un village sans l’aval du chef. En cas de problème dans le village, tous les regards sont tournés d’abord vers le chef de village. C’est dire que les chefs de village ont une grande responsabilité tout comme les maires et les députés qui sont payés par l’Etat. Je pense que les 12 000 chefs de village du Mali méritent d’être épaulés dans l’exercice de leurs fonctions. Pour que cela soit, il faut que quelqu’un donne l’exemple. C’est pourquoi j’ai décidé de distribuer les primes que je reçois à l’Assemblée nationale entre 55 chefs de village. J’entends poursuivre cette opération jusqu’à la fin de mon mandat à l’Assemblée nationale et pourquoi pas au-delà, si Dieu me prête longue vie. Je profite de l’occasion pour demander au gouvernement d’être regardant envers les chefs de village qui travaillent dans l’ombre, dans des conditions difficiles»,  nous a confié en substance l’honorable Bourama Tidiane Traoré.

Notons que l’honorable Bourama Tidiane Traoré est un operateur économique. Il est le patron de nombreuses sociétés basées au Congo et dans d’autres pays africains.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *