Lettre ouverte à Monsieur le président de la république

Le mouvement ‘’IBK’’2012, une chance à saisir, par ma personne, vous souhaite, monsieur le président de la république, à votre famille, vos collaborateurs ainsi qu’aux Maliens et aux Maliennes de l’intérieur et de l’extérieur une très bonne et heureuse année 2014. Que le Tout Puissant ALLAH vous donne la force et les moyens de mener ce grand bateau qui est le Mali à bon port.

Lettre ouverte

Par ailleurs, c’est avec une oreille bien tendue et un esprit soigneusement aiguisé que nous avons suivi,  avec l’intérêt  qui convient, les activités du gouvernement et surtout le discours récent du président de la république IBK. La conglomération ‘’ IBK 2012’’ reste convaincue de la pertinence du choix qui consiste à vous accompagner, monsieur le président, et de la nécessité à rester fidèle à son engagement de vous suivre dans la réalisation des grands chantiers sous le label ‘’Le Mali d’abord’’. Nous, mouvement ‘’IBK 2012’’, réitérons notre soutien à votre politique de fermeté. Vous l’avez bien dit, vous ne devrez votre fauteuil de président de la république qu’à Allah… et au peuple. Mais, nous osons vous inviter, vos collaborateurs et vous, d’ouvrir plus grande votre porte et de rester à l’écoute du peuple. Et, aussi, à dépêcher les missions sur le terrain, car ‘’ voir une fois  vaut mieux que d’entendre mille fois’’.

Nous invitions également la jeunesse malienne à exploiter les potentialités qui s’offrent à elle par la création d’entreprises viables et surtout par l’exploitation du secteur rural de sorte à faire du Mali le grenier de l’Afrique de l’Ouest. Le développement rural pourrait résorber le chômage des jeunes diplômés ou pas et constituer un frein utile à l’exode rural et à l’immigration sous ses formes les plus nuisibles. Comme disait H.B.:«Celui qui a faim n’est pas libre». Le Mali pourrait rechercher cette liberté dans la terre.

Les Maliens de l’extérieur constituent une colonie de plus de 4 millions de membres. Ils pourraient constituer une région administrative par leur nombre et surtout par la quantité de leur apport. Nous apprécions la détermination qui est la vôtre à améliorer leur sort et nous leur disons, tout au moins, à ceux d’entre eux qui le désirent de rentrer au bercail sans soucis.

Le président de la république a averti les Maliens qu’il pourrait prendre des décisions qui pourraient être mal comprises. Mais, il a assuré que ce serait toujours dans l’intérêt du Mali et des Maliens. Aussi,’’IBK 2012’’ exhorte les citoyens, à commencer par ses membres, à soutenir les actions posées ou à poser par le président en toute confiance; plus précisément, nous approuvons les interpellations et les arrestations dans le cadre de la lutte contre la corruption.  Les missions du gouvernement sont claires et elles seront exécutées dans le cadre de la loi. Le président n’a-t-il pas assuré qu’il ne fera rien et ne dira rien qui pourrait nuire au Mali. Le Mali est un pays souverain et le mouvement ‘’IBK 2012’’, par ma bouche, exhorte une fois de plus tous ses membres et sympathisants ainsi que tous les Maliens à participer à l’éducation, la santé et l’assainissement qui font partie du chantier ‘’Le Mali d’abord’’.

Nous rappelons aussi que c’est par la fermeté de l’homme qu’il peut obtenir la confiance des Maliens qui, du reste, attendent un grand changement. Nous allons dans cette direction: «la lutte contre la corruption, la fin de l’impunité, le règne de la justice, la restauration de l’autorité de l’Etat, etc.». Nous disons aussi que notre pays n’a pas besoin d’une opposition, qu’elle soit constructive ou radicale. Seule la sérénité, la conjugaison des efforts, l’union et le pardon nous mèneront vers la réconciliation, une réconciliation utile et véritable.

 

Daou Hamadoun Salla, Secrétaire Général du mouvement ‘’IBK 2012’’ une chance à saisir

Source: Notre Printemps

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *