Les tisserands face à la Presse : Satisfaits malgré tout !

La salle de conférence de la Maison de la Presse a abrité le samedi dernier la traditionnelle rencontre du parti des tisserands avec les hommes de médias. La conférence était animée par Me Baber Gano, Mouhamed Ag Ibrahim Haïdara, Nankouma Keïta entre autres, tous membres du BPN.

maitre-baber-gano-avocat-secretaire-general-rpm

Séries de rencontre traditionnelle proposées par le président du parti présidentiel à la presse, lors de la présentation du tout nouveau bureau issu du 4ème congrès ordinaire du parti afin d’apporter plus d’informations,  singulièrement après les élections du 20 novembre 2016. Selon les conférenciers, le RPM a massivement participé au scrutin dans toutes les communes de vote, avec un dispositif de sécurité apporté par l’engagement des forces de défense et de sécurité qui souvent, au prix de leur sang.

Lors de la sécurisation des résultats du vote dans la zone de Bambara-Maoudé et dans la zone de Diré, un convoi militaire est tombé dans une embuscade et a enregistré 5 pertes en vie humaine. Les tisserands, toujours dans la logique républicaine de défense des libertés publiques et individuelles, ont condamné fermement cette attaque  et apportent tout leur soutien aux forces de défense et de sécurité dans leur lourde mission quotidienne, qui est d’assurer la sécurité et la paix.

Des individus mal intentionnés, n’ayant pas pu faire gagner leurs partis et leurs candidats en commune II, refusent d’accepter les resultats sortis des urnes, se sont attaqués au domicile des personnes privées, des genres d’aventures qui ne sont pas à encourager et condamnés par le parti. Le RPM a participé aux élections communales dans les 682 communes et a fait amende honorable en raflant la mise à travers les circonscriptions électorales du pays en surclassant ses concurents immédiats.

Un pari gagné dans 3 communes sur les 6 que compte le district de Bamako, sorti avec une victoire honorable confortant ainsi la position de première force politique du Mali et qui a su renforcer la confiance entre les militants du parti, toujours  prêts à hisser le drapeau du parti au dessus des autres formations de l’échiquier politique national. Tout compte fait, la réelection du ‘’Kankeletigui’’en 2018 est et sera le combat des tisserands en symbiose avec leurs alliés de la CMP, un défi à relever.

Aïssétou Cissé

Source: La Nouvelle Patrie

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *