Les potins de la semaine : Huis clos avec les députés de l’Apm : IBK lâche enfin Mara

En effet, selon des sources crédibles le Président IBK aurait reçu les députés de la majorité parlementaire (Apm) pour échanger avec eux sur sa nouvelle vision de l’année 2015.

 moussa mara chef gouvernement premier ministre pm parti yelema ibrahim boubacar keita ibk president

En effet, selon des sources crédibles le Président IBK aurait reçu les députés de la majorité parlementaire (Apm) pour échanger avec eux sur sa nouvelle vision de l’année 2015.

Selon le président de la République, ce changement n’est pas une affaire de donne politique mais d’intérêt de la nation.  Et il ressort de cette rencontre à huis clos qui s’est déroulée hier au palais de Koulouba, que tout est fin prêt pour un remaniement ou un réaménagement ministériel, afin de respecter la donne de la configuration politique au sein de l’Assemblée nationale pour ne pas dire du paysage politique de notre pays.

Selon des sources proches de la mouvance présidentielle, la démission du locataire de la maison en verre au bord du fleuve Djoliba est surement prévue pour ces jours-ci. Affaire à suivre…

 

Attaque contre les militaires maliens à Nampala :

Qu’attend l’Onu pour revoir le mandat de la Minusma ?

L’Agence privée mauritanienne Al-Akhbar a cité des sources au sein d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) revendiquant l’opération qui a coûté la vie à plusieurs militaires de l’armée malienne à Nampala, dans le centre Ouest du pays.

«Nous avons occupé Nampala sans grand combat. Nous avons tué des soldats maliens et nous détenons d’autres», ont révélé ces sources citées par l’agence, sans donner plus de détail. Face à cette énième attaque meurtrière des terroristes et islamistes qui sont en passe de devenir les rois du septentrion malien, qu’attendent donc les membres du Conseil de sécurité de l’Onu pour revoir le mandat des forces onusiennes au Mali. Car, à l’allure où vont les choses, il ne faudra pas venir accuser les forces de défense et de sécurité maliennes si jamais elles décident de passer à l’offensive contre ces bandits armés.

 

Attaque terroriste contre les casques bleus à Gao :

La Minusma condamne. Et après !

Le 4 janvier 2015, dans la journée, un engin a explosé lors du passage d’un véhicule transportant des troupes du contingent nigérien de la Minusma entre Ansongo et Ménaka dans la région de Gao. L’attaque a fait six blessés, dont trois  graves. La Minusma condamne dans les termes les plus forts cette lâche attaque terroriste sur les soldats de la paix et  réitère son appel à tous les acteurs en présence sur le terrain impliqués dans le processus de paix en cours de tout faire pour prévenir les attaques contre les casques bleus et d’assurer que les responsables de ces crimes soient identifiés et traduits devant la justice. Les responsables onusiens sont en train de s’amuser avec le feu, car au lieu de parer au plus urgent qui est de revoir le mandat des soldats de la Minusma, ils ne font que condamner les attaques à répétition sur leurs soldats. Ils finiront par s’attirer la colère des Chefs d’Etat des pays contributeurs  retirer leurs militaires des forces onusiennes. Car la grogne commence à s’amplifier au niveau des familles dans leurs pays respectifs, suite aux attaques à répétition sur leurs fils ou époux.

 

Anderaboucane

Un mort de trop !

Son véhicule est tombé dans une embuscade tendue par des bandits, à 40 km de Ménaka. Aroudeyni Ag Hamatou, le maire d’Andéraboucane et chef touareg très respecté, a été gravement blessé suite à cette agression. Trois jours après, l’édile qui était en transfert vers Bamako pour des soins a finalement succombé à ses blessures. La mort du maire d’Andéraboucane a ému tous ceux qui l’ont connu et qui retiennent de lui un homme de cœur, qui a toujours œuvré pour le développement et la prospérité de sa commune. Dans un communiqué, le gouvernement a déploré le décès du maire d’Andéranboucane et condamne «un acte terroriste qui a coûté la vie au maire d’Andéraboucane et à un de ses fils». Comme toujours, on condamne, et les auteurs courent toujours dans la nature. Jusqu’à quand allons-nous continuer à endeuiller des familles par la faute de nos autorités militaires qui peinent à trouver des solutions de sécurisation des régions nord de notre pays. Faudrait-il toujours attendre l’aide de la communauté internationale pour faire face à l’ennemi ? Nous disons non, et pour ce fait, nous pensons que la mort du Maire d’Andéranboucane doit amener les autorités à revoir leurs copies pour sécuriser les populations du septentrion malien.

 

Porte-parole du gouvernement                                                     

Mahamane Baby l’invisible

A IBKland, il est connu de tous. Il est le porte-parole du gouvernement. Il est considéré comme un jeune loup aux dents longues. Sa particularité: défendre le chef. Mais chose bizarre, il est quasi invisible sur les chaines de radio et de télévision quand on a besoin de vraies informations concernant le pays. Quand on le voit, c’est pour l’entendre dire que son mentor, le bourgeois de président, lui demande de dire que c’est rouge quand lui-même dans son for intérieur sait que c’est vert. Il dira quand même que c’est rouge. Il ne sait pas par quoi commencer, car apparemment la mission est trop costaud pour lui…Tellement on aime cadeau à IBKland, on refuse de rendre sa démission, même si on n’est pas à la hauteur de la mission qu’on nous confie. Sacré porte-parole, un muet verbal.

 

 

Voiture volée en France circulant à Bamako :

‘’Kansaye est un danger public’’ dixit l’adjudant Youssouf Fofana

Suite à l’affaire de la voiture volée en France et qui se retrouve entre les mains du Directeur Général de la police Nationale, Hamidou Kansaye, l’adjudant de police Youssouf Fofana non moins Secrétaire Général du syndicat de la police nationale (SPN) sort de sa réserve.

 

Dans un message qu’il nous a adressé, il affirme que leur premier responsable fait la honte de la profession qu’il met dans une désolation totale avec la voiture volée en sa possession.

 

Cet événement selon lui vient confirmer leurs affirmations précédentes selon lesquelles, Kansaye  est le protecteur des bandits, c’est la raison pour laquelle on ne peut mettre fin au banditisme dans notre pays. Le syndicaliste pense que si c’est vrai que nul n’est au dessus de la loi comme l’a bien martelé le président IBK, notre DG doit être démis de ses fonctions et répondre devant un juge. Car il est inconcevable que Kansaye roule tranquillement au volant d’une voiture volée en France et qui se trouve dans le collimateur d’Interpol. Il conclut que leur Kansaye est un danger public.

A suivre.

 

 

Mort d’Almed Al-Tilemsi :

Un ennui de moins pour le Mali

Le chef d’al-Mourabitoune, Ahmed al-Tilemsi, a bien été abattu par les forces françaises. Dans un message relayé par l’agence mauritanienne Al-Akhbar, le mouvement de Mokhtar Belmokhtar reconnaît que six autres combattants ont péri dans des combats. Un ouf de soulagement pour les autorités maliennes et pour la stabilité du pays. Comme quoi, les choses semblent bouger sur le front pour un retour rapide à la paix dans notre pays. Certes on ne rit pas de la mort d’une tierce personne, mais celle d’Almed al-Tilemsi est une épine en moins pour les Maliens et nous ne pouvons que dire bravo aux Français.

Rassemblés par la Rédaction

 

source : pretoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.