Les coulisses du congrès ! : les piques du Prof. Aly Nouhoun Diallo !

Lors de son intervention aux pupitres de la cérémonie d’ouverture du 3ème congrès de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), le professeur Aly Nouhoun Diallo n’a pas tenu que des propos diplomatiques pour caresser ‘’Soumi Champion’’ et les siens au sens du poil. Idem pour le nouveau venu dans le giron du parti du poignet de mains, Iba N’ Diaye.

Ali-Nouhoum-Diallo-adema

Pour preuve, il s’exprimera en ces termes : « les quelques abeilles qui ont décidé de rester dans la ruche sont déterminés à soutenir le régime actuel ». Au parrain de l’URD, Soumaïla Cissé il dira d’arrêter de tenir certains propos comme : « Tièkoroba Dèssèra ! le vieux a failli ».

L’impatience de Soumana Sacko

La cérémonie d’ouverture de ce troisième congrès a été pour les verts et blancs un véritable événement politique historique, au regard de la réussite de la mobilisation d’une part. Et d’autre part, en raison du nombre de personnalités politiques des partis politiques du Mali et des pays voisins qui ont fait le déplacement. Cela allait être un facteur de grandeur encore, si l’organisation avait ordonné l’ordre de passage des représentants des partis invités et s’appuyer sur le timing des interventions.

D’ailleurs certains intervenants ont décrié le manque de considération à leur égard, en considération du retard accusé dans la réception de l’invitation. Comme Me David Sogoba du MODEC qui n’a pas manqué de s’exprimer en ces termes : « Nous n’avons reçu l’invitation qu’hier dans l’après-midi, et ce grâce à l’implication de mon confrère Me Demba Traoré, qui a fait tout pour qu’on soit inviter à ce congrès ».

Quant à l’ancien premier ministre Soumana Sacko, lui ne s’est pas fait prier pour quitter la salle. Cela, après un long moment d’entente au présidium, dressé entre l’ancien député URD, Koïta et le représentant de l’UPC du Burkina, Zorro n’a peut être pas apprécié le fait qu’on ait appelé avant lui aux pupitres des secrétaires général et politique des partis qui n’ont pas la même dimension que son CNAS Faso Hèrè.

Honorable Gassama- Soumi Champion « ton pied mon pied » !

On n’a pas besoin de chercher loin pour déduire que l’élu URD de Yélimané, honorable Mamadou Hawa Gassama n’est pas stable ses derniers temps. Est-ce à cause de la procédure de levée de son immunité parlementaire, enclenchée ? Ou se protège-t-il contre ses adversaires dans les nombreux dossiers en instance à la justice ?

En tout cas, de nos jours, rien ne sépare le ‘’député étrangleur’’ de son mentor, ‘’Soumi-Champion’’, non moins président du groupe parlementaire de l’Afrique de l’ouest au sein du parlement africain. Pour preuve, que ça soit à l’hémicycle ou lors de ses déplacements à travers la ville, honorable Gassama est devenu l’ombre de Soumaïla Cissé.

D’ailleurs, lors de l’ouverture du congrès il n’y avait que Mme Cissé Astan Traoré, l’épouse de Soumi Champion qui séparait les deux hommes. Au moment où les autres députés, (notamment le président du groupe parlementaire de l’opposition, Mody N’Diaye) étaient assis plus loin d’eux.

Par rapport à l’honorable Gassama, Amadou Koïta dira : « On veut lever son immunité parlementaire, tout simplement par ce qu’on suppose qu’il est un opposant gênant. Je pense que nous les opposants nous devons resserrer nos rangs pour agir en un seul homme ».

Gassama est imprégné de cette réalité depuis…

 

Rassemblées par M.D

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.