Les conseillers spéciaux très spécieux du CNSP

‘’Charognards’’, ‘’crocos’’, ‘’opportunistes’’, ‘’vautours’’, ‘’sorciers’’, les réseaux sociaux grouillent de tampons pour marquer ceux qui jouent des coudes et des mains pour se repositionner dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire. On se dézingue à longueur de tweet, dans l’espoir que la victoire reviendra à celui qui sortira la plus grosse artillerie et la plus grande puissance de feu épistolaire.

 

Dans cette guerre totale dans le marécage gadouilleux, les situationnistes de tout bord polluent tous les espaces publics de leur dossier visant à breveter leur invention : conseiller spécial très spécieux des membres du Comité National pour le Salut du Peuple. Au regard des pièces fournies lors d’un récent débat télévisé, celui du Président du Comité Stratégique du M5-RFP paraît béton. Sans pudeur, avec méthode et un cynisme froid, il dirige des tirs ciblés contre ses adversaires réels ou supposés. Pris un à un, ils sont dépeints sous leur plus mauvaise couture. Simple, sinon simpliste comme stratégie de guerre : il flingue les autres et devient le héros national. Il n’est pas seul à se mettre à cet exercice sordide. Les apprentis sorciers ne perdent rien pour attendre. On se trolle non-stop sur la toile qui est sur le point de se déchirer sous les coups de boutoir des dénonciations calomnieuses et haineuses venant de toutes parts. Populations civiles, mettez-vous en lieu sûr pour ne pas attraper une de ces fielleuses balles perdues.
Autre temps, autres mœurs ! Quand nous étions très jeunes, on a fait le constat que la pire des injures qu’on pouvait faire à un homme, c’était de le confondre de ‘’nafigiya’’. À l’école, on appelait ‘’rapporteurs’’ ceux qui vidaient leur sac dès que le maître demande le nom des bavards. Hélas, voilà, en termes de fourberie, de vulgarité, de fumisterie, l’on est en train de battre nos records personnels. Les gens poussent la voix au niveau maximal de décibel pour anathématiser et embobiner les plus crédules qui sont pris au piège de leur angélisme. Ce virus très mortel est devenu une qualité supérieure pour les hybrides. Aujourd’hui, le commérage met en compétition la crème, mais aussi les déchets des tireurs d’élite. Hun ! Mais, l’honneur a quitté ce pays-là koyi. C’est vrai, l’orgueil ne fait pas bon ménage avec le déviationnisme alimentaire en passe d’être érigé en règle. Bon ! Passons notre chemin, parce qu’ils ne s’occuperont pas des pouilleux de ‘’dugu tuloma’’ que nous sommes. Mais, attention, nos antennes radars tournent non-stop et captent tous les signaux émis dans le village, de jour comme de nuit.

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *