Législatives en commune I : Fatoumata Sako dite Djina et Amadou Coulibaly pour un changement réel

assemblee nationale mali1

L’alliance PDES-Paréna a lancé le samedi 9 novembre 2013 sa campagne pour les législatives du 24 novembre prochain en Commune I. C’était sur le terrain de sport de la Croix rouge à Djélibougou en présence des deux candidats, Fatoumata Sako dite Djina (PDES) et Amadou Coulibaly (Paréna) et de plusieurs ténors du FDR, comme l’ex-ministre Diaye Bah, le député Ousmane Bah, Amadou Ibrahim Diallo et le président du PIDS, Daba Diawara.

L’alliance PDES et Paréna en Commune I a lancé samedi dernier officiellement sa campagne pour le compte des législatives du 24 novembre prochain. Cette cérémonie a réuni plusieurs militants et sympathisants des deux formations politiques qui appartiennent toutes les deux à la plateforme ADR/FDR. Les deux candidats en lice, à savoir Fatoumata Sako dite Djina (PDES)  et Amadou Coulibaly (Paréna) se sont succédé à la tribune pour expliquer à la population venue très nombreuse, leur programme quinquennal pour la Commune I. Ils ont promis qu’une fois à l’hémicycle, ils  s’attaqueront aux problèmes auxquels sont confrontées les populations de la Commune I. Des problèmes qui se résument à l’absence de véritable projet de voirie, d’assainissement et d’eau potable.

 

Les deux candidats ont aussi promis de jouer pleinement leur rôle d’élu une fois à l’hémicycle, de participer à la conception, l’élaboration, la recherche de financement, à la mise en œuvre et au suivi-évaluation des projets de développement  économique et social de la Commune I en prêtant mains fortes au conseil municipal.

 

Ils se sont également engagés à se battre au sein de l’hémicycle pour faire  voter une loi sur la calamité naturelle pour  rendre obligatoire  le dédommagement des victimes des catastrophes et obliger le gouvernement à voter un montant par famille selon la taille de la famille en réponse à la demande sociale de la commune.

 

Les personnalités présentes ont toutes apporté leurs soutiens aux deux candidats dont les compétences ont été soulignées pour faire changer les choses dans une circonscription qui compte 25 listes en compétition

Ousmane Daou

 

====================================

 

LEGISLATIVES DU 24 NOVEMBRE PROCHAIN: UMPC pour une majorité confortable à IBK

 

L’Union pour le mouvement de changement (UMPC) a tenu le vendredi dernier un point de presse pour évoquer ses objectifs et ses ambitions. Cette rencontre  avec les médias a été animée par le président du mouvement, Boubacar Bobo Dicko.

 

Créée le 24 septembre dernier, l’Union pour un mouvement de changement (UMPC), composée de plusieurs associations issues du coup d’Etat du 22 mars 2012, a organisé son premier point de presse le vendredi dernier au siège du parti à Bolibana-Dravela.  Cette rencontre avec les hommes de médias a permis à la direction du parti avec à sa tête Boubacar Bobo Dicko,  d’évoquer ses objectifs et ses ambitions pour les prochaines législatives que notre pays s’apprête à vivre dans deux semaines.

 

Le président du mouvement, Boubacar Bobo Dicko, a expliqué que son mouvement n’a pas soutenu le coup d’Etat du 22 mars 2012,  mais pense qu’il peut contribuer au changement qui « se résume à l’instauration d’une vraie démocratie, la restauration de l’unité nationale, la reconstruction des forces de l’ordre et de défenses, l’éradication de la corruption.

 

Il a  aussi souligné le rôle joué par son mouvement dans l’élection du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, à travers la veille citoyenne et le vote patriotique.

 

Boubacar Bobo Dicko a assuré que « l’UMPC participera activement aux prochaines élections législatives pour faire de l’alternance une réalité mais aussi pour soutenir le programme d’IBK ». Et pour ce faire,  l’UMPC avec ses associations affiliées, est en course dans plusieurs circonscriptions électorale, a annoncé M. Dicko qui a déploré toutefois  l’annulation de  leur liste à Koutiala.

 

Il a précisé que le parti n’a rien pris en contrepartie de son soutien à IBK et que le parti se bat et continuera à se battre avec ses propres moyens.

 

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *