Législatives en C I : La liste UMPC- RDS en ordre de bataille

La coalition l’Union pour le mouvement populaire du changement (UMPC) et le Rassemblement pour le développement et la solidarité (RDS) ont lancé le dimanche dernier leur campagne dans le cadre des législatives en Commune I. Les enjeux et les perspectives de la prochaine législature étaient au centre des débats.

assemblee national mali

Les élections législatives de dimanche 24 novembre 2013 prochain s’annoncent très serrées en Commune I avec 25 listes pour deux sièges de députés. Dans cette atmosphère, l’Union pour le mouvement populaire du changement (UMPC) et le Rassemblement pour le développement et la solidarité (RDS) de Younouss Hamèye Dicko comptent se faire une place à l’hémicycle malgré la pléiade de candidatures. Et pour ce faire, leurs deux candidats, à savoir, Boubacar Boubou Dicko et Fadama Kéïta, ont choisi la dernière semaine des campagnes pour lancer officiellement leur campagne à Banconi le dimanche dernier.

 

Les deux candidats à la rencontre de leur électorat ont eu à expliquer les enjeux et les perspectives de la prochaine législature qui s’inscrit, selon Boubacar Boubou Dicko, dans la droite ligne d’une transition politique. Il a dit avoir préféré une campagne de proximité que des campagnes festives compte tenu de la crise que traverse le pays.

 

« Cette législature, je la place dans le cadre d’une sortie de crise où il faut restaurer la dignité du malien et où beaucoup de décisions et lois seront au centre des débats pour ce qui concerne la décentralisation, la réconciliation nationale », a-t-il expliqué. Il a promis à la population qu’une fois, élu, lui et son colistier, Fadama Kéïta, sont prêt à renoncer à leurs indemnités de députés pour aider la population de la Commune I. Il a pris également l’engagement de réhabiliter plusieurs quartiers de la commune pour qu’ils acquièrent un cadre de vie meilleur et digne.

Pour la consolidation de son nouvel envol, notre pays, il a appelé à aider le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, dans ses actions de tous les jours et qu’aucune opposition stérile n’arrangerai la situation actuelle.

Ousmane Daou

 

 

Législatives du 24 novembre prochain :

Babou Kané, une chance pour la Commune VI

 

Ingénieur  de formation et directeur des opérations de Shell-Mali, Babou Kané, candidat aux  élections législatives, est considéré aujourd’hui dans la Commune VI comme l’homme  d’un changement réel.  Candidat de Yéléma en lice avec  les Fare-Ankawili  pour valablement représenter la Commune VI à l’hémicycle. Jeune et dynamique, Babou Kané est très engagé dans le développement de la cité pour avoir participé à la formation des jeunes, et à l’assainissement de la cité.

 

Membre de la Coalition « Action jeune pour la promotion et l’émergence d’une jeunesse consciente et soucieuse de son avenir et de son pays », le candidat Babou Kané, c’est d’abord le social car l’homme est soucieux de développement socio-économique du Mali en général et de la commune VI en particulier. Conscient du rôle déterminant de la jeunesse et de l’impact de la formation sur leur devenir, Babou Kané en sa qualité de président de « l’Association Mouvement Démocratique pour le Développement et l’Excellence », a formé et assisté plus de 400 jeunes à travers les modules de formation sur les techniques de recherche d’emploi, l’entreprenariat et le Business Developper. Ces formations ont permis pour la seule année de 2008, à 125 jeunes d’avoir un emploi plus ou moins stable. Aussi, mène-t-il régulièrement des actions de lutte contre l’insalubrité à travers l’activité : «opération poubelle ». Il soutient ponctuellement des jeunes filles-mères rejetées par leurs familles.

 

Avant de se lancer dans la politique en compagnie de l’actuel ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, Moussa Mara, avec lequel il a eu à partager beaucoup de choses depuis quatre ans au sein de la formation politique, Yélema, le parti pour le changement. Le candidat des Yélema  aux législatives du dimanche 24 novembre prochain en Commune VI, est aujourd’hui l’incarnation d’un changement  réel et d’émergence après la crise multidimensionnelle que vient de traverser notre pays. En le choisissant avec beaucoup de satisfaction pour la course à l’hémicycle, sa famille politique entend de lui qu’il mette à la disposition du pays et de la commune VI son expertise,  son expérience et son dynamisme.

LE CANDIDAT Babou Kané entend exercer la fonction de député autrement en tenant compte des préoccupations de la base qui passe par l’élaboration des projets de lois prometteuses et le développement de la cité. Il entend également faire profiter à tous sa vision de bâtisseur et ses relations très utiles pour l’émergence d’une nouvelle classe politique.

 

Ousmane Daou

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *