Législatives au CNID : l’honorable Oumar Diawara refuse de rempiler, mais les populations insistent.

 Il ya des députés rejetés par leur parti et leurs électeurs. Il ya des députés qui ont brandi des dizaines de millions de nos francs pour que leur candidature soit acceptée. Sans succès. Il ya, aussi, des députés qui refusent de rempiler à l’Assemblée nationale ; malgré tout, les populations de leur commune les réclament pour un autre mandat à l’Assemblée nationale….

 

 

honorable Oumar Diawara dit Bathy

Oumar Diawara dit Bathy

L’honorable Oumar Diawara, alias « Baty », député du Congrès d’Initiative Démocratique (CNID) de la Commune 1 du district de Bamako, a décidé de ne pas faire acte de candidature aux législatives du 24 novembre prochain pour, dit-il, des raisons professionnelles. « Mes activités professionnelles m’offrent peu de temps à consacrer à la politique. C’est pourquoi  j’ai décidé, cette fois-ci, de passer la main », explique t-il.

 

Mais c’était sans compter avec l’insistance de son parti. Surtout, celle des populations de sa commune. Réuni, la semaine dernière, le Bureau national du CNID ne baisse pas les bras pour autant. De sources proches du parti, il lui aurait demandé de reconsidérer sa décision. Les populations de la Commune 1, aussi.

 

Très populaire en Commune 1et, partant dans toute la capitale malienne, Mr Oumar Diawara est un opérateur économique florissant. Il travaille, notamment, dans le domaine de l’Assurance et de l’industrie.

 

Selon nos informations, il aurait été sollicité par plusieurs partis politiques pour des alliances dans la perspective des prochaines législatives. Au rang de ceux-ci, l’Adema-PASJ, le RPM d’Ibrahim Boubacar Keïta dit IBK…

 

Au cœur de tant de sollicitations, Mr Oumar Diawara, alias « Baty », aurait demandé un délai de réflexion. Va-t-il, enfin, accepter de s’aligner dans les starting-blocks des législatives du 24 novembre prochain ? Wait and see !

Oumar Babi

SOURCE: Canard Déchainé  du   9 oct 2013.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *