Législatives à Dioila : Mamadou Diarrassouba part pour une victoire en liste propre

Ce dimanche 02 février, sous la houlette de Me Baber Gano, secrétaire général du parti, le Bureau politique national (BPN) du RPM a validé la liste de la section de Dioïla pour les législatives à venir. Il s’agit d’une liste propre du RPM composée de Mamadou Diarrassouba, Yiri Kéita, Bafing Coulibaly, Moussokoura Samaké et Marie Noël Coulibaly qui se positionnent pour offrir une victoire sans bavure au camp présidentiel.

Donnée comme la première force politique dans la circonscription électorale de Dioïla, le Rassemblement pour le Mali, (RPM) est attendu pour ces législatives pour faire respecter la hiérarchie politique locale. Après sa suprématie politique lors des dernières communales de 2016, où il a été auréolé de 13 maires sur 23 et plus de 150 conseillers sur les 409 que compte le cercle, le parti présidentiel est bien parti pour rafler la mise à nouveau. Et pour cause. Il demeure la coqueluche politique et se distingue par une impression ruée d’adhérents dans ses structures. Aux dernières nouvelles, il est crédité de 16 maires et de plus de 200 conseillers communaux.

A la présidentielle de 2018, c’est avec un ratissage politique propre et sans bavure que le parti du tisserand a mené la bataille politique dans la région, en ne laissant que la portion congrue aux adversaires de son candidat. Au premier tour, son candidat, Ibrahim Boubacar Kéita, le grand vainqueur de cette présidentielle, a obtenu plus de 54 000 voix, soit 53,38. Au second tour du même scrutin, sous le leadership de Mamadou Diarrassouba, l’enfant terrible du Baniko, le président sortant a été plébiscité avec près de 79%.

Fort de ces résultats engrangés sur le terrain, et grâce à la finesse d’un homme d’action, les adhésions au RPM se multiplient. Et avec elles, les Tisserands se sentent bien, et même très bien, dans la localité de Dioïla au point que les observateurs politiques pronostiquent sur une victoire éclatante pour Mamadou Diarrassouba et ses colistiers, au détour de ces législatives qui s’annoncent pour le RPM comme une véritable fête démocratique.

Autre atout politique

Ce n’est pas seulement la performance du parti qui a prévalu pour la composition de cette liste propre. En fait, par le truchement d’un jeu d’alliance locale, basé sur l’esprit de compagnonnage politique, dont le leader local du RPM a le secret pour ratisser largement au-delà de sa coterie politique, qui aura fait que la liste RPM sera appuyée par un large soutien populaire des ressortissants de la localité. Ce n’est donc pas par gourmandise politique que le RPM est allé sur une liste propre à Dioïla, pour ces législatives, d’autant plus que la problématique des candidatures féminines est un enjeu crucial de ces élections qu’il convient de gérer avec tact et responsabilité.

Aujourd’hui, apprend-on des ressortissants de Dioïla, les cinq candidats ont une très bonne réputation auprès de la population eu égard à leur profond ancrage politique et social qu’ils ont réussi à tisser au sein de la population depuis des années de militantisme sur le terrain.

La configuration politique de la liste RPM autour de Mamadou Diarrassouba est un symbole d’unité et de cohésion à la fois politique et sociale dans cette localité du pays qui drainera sur elle tant de soutiens locaux. Car, expliquent-ils, cette liste représente des acteurs locaux qui se sont distingués par leur engagement constant pour le bien-être des populations. Et cela, au-delà de leur propre coterie partisane. C’est dire que c’est une liste salutaire pour le confort social et économique de toute une contrée.

Amidou Keita

Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *