Législatives 2013 à Kati : URD, ASMA, CODEM ET MPR font bonne impression !

deputes rassemblement pour mali rpm

Le samedi 09 novembre 2013, le regroupement URD, ASMA, CODEM et MPR a procédé au lancement de sa campagne sur la place publique du grand marché de Kati. Y étaient présentes des grandes personnalités dont Soumeylou Boubèye Maïga ministre de la défense et des anciens combattants. Lire notre reportage.

Ce meeting de lancement a été l’occasion pour ceux qui ont effectué le déplacement de revoir le visage des sept candidats de ce collectif présent dans la circonscription de Kati. Il s’agit des honorables Goignon Coulibaly, Modibo Doumbia et Kassim Sidibé (tous trois URD), de Mme Traoré Awa Macalou dite Dala et de Kassim Coulibaly dit Yambox (ASMA), de Yacouba Traoré (CODEM) et de Yaya Diarra (MPR).

Ce samedi 09 novembre 2013, ces femmes et hommes ont forcé l’admiration et la conviction du public dès l’énoncé de leur profil respectif par le maitre de cérémonie. En effet, Dala est une cadre bien respectée dans sa ville natale (Kati) où elle dirige le service des contentieux du cercle.

Quant à Goignon Coulibaly, il est ingénieur de formation en bâtiment et travaux publics. Il a mené des actions incontestables à la tête de la commission des travaux publics, de l’habitat et du transport de l’Assemblée Nationale. Sa compétence a même été mise à contribution pour la construction des gros ouvrages routiers au Mali. Goignon Coulibaly a dirigé des grandes missions du contrôle de certains travaux sur l’étendue du territoire national. Le but est de s’assurer que l’argent du contribuable est bien utilisé et que les routes sont de qualité.

En ce qui concerne les accidents de circulation, il initié et soutenu plusieurs projets de sensibilisation et de prévention. En outre, le député Goignon Coulibaly s’est beaucoup battu pour l’amélioration de la qualité des constructions et la promotion de ce secteur. Ce qui est visible sur les grandes réalisations qui font la fierté de nos concitoyens. Une de ses priorités fut aussi la réouverture de la cimenterie du Mali.

Ce dernier temps, il s’est évertué à trouver une solution aux concurrences déloyales qui mine l’économie du secteur BTP. Cet élu de l’URD s’est également insurgé contre les violations de lois par les entrepreneurs qui ternissent l’image de ce secteur. En sus des travaux de sa commission, il a soutenu toutes les lois visant à améliorer les conditions de vie des Maliens. L’exemple frappant est la réduction du prix de l’engrais.

Cependant, à retenir que la semaine dernière la campagne était timide dans le cercle de Kati. Il n’y avait pas d’engouement dans les différents états major des partis politiques. Mais le dernier mot revient aux électeurs qui, plaise à Dieu, vont se rendre dans les urnes le 24 novembre 2013. Ce signe de morosité est-il à craindre ? Constitue-t-il une forme d’expression des citoyens? Les jours à venir nous donneront des réponses.

 

Source: Ciwara Info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *