Législative du 29 mars 2020 : Les candidats Amadou Traoré, Anta Samassekou et Ibrahim Cissé de Mopti veulent assurer la paix dans leur région

Le jeudi 27 février 2020, le Camp jeunesse Entreprenante pour le développement (CJED) a organisé à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, une cérémonie de présentation du candidat Amadou Moussa Traoré, président d’honneur de CJED et ses Colistiers aux législatives du 29 mars 2020 dans le cercle de Mopti. Au cours de cette cérémonie, tous les intervenants ont invité la population de Mopti à voter massivement pour les candidats sur la liste ASMA CFP-ADP MALIBA-PER dans la circonscription électorale de Mopti. Il s’agit des candidats Amadou Traoré, Anta Samassekou et Ibrahim Cissé qui entendent assurer la paix et le développement dans la région de Mopti.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie dont Chérif Mohamed Haïdara, natif de la région de Mopti, président du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM). Lors de ladite cérémonie, des témoignages ont été faits à l’endroit du candidat Amadou Moussa Traoré. Selon les uns et les autres, Amadou Moussa Traoré est un homme crédible qui a œuvré pour le développement de Mopti. « C’est la liste que Mopti doit soutenir », ont-ils dit. Prenant la parole, Amadou Moussa Traoré candidat de l’Asma CFP a félicité et remercié Chérif Mohamed Haïdara pour son appui substantiel à leur endroit. Selon le candidat Amadou Moussa Traoré, la candidate Anta Samassekou a fait preuve de leadership dans la région de Mopti. Et d’ajouter que le candidat Ibrahim Cissé est un homme de conviction qui a beaucoup d’expérience dans le domaine politique. « Nous ne partons aux élections législatives pour être connus mais pour gagner et défendre les intérêts du peuple, pour trouver une solution à la crise sécuritaire et à la crise humanitaire dans la région de Mopti, pour l’amélioration des conditions de vie des Maliens », a souligné le candidat Amadou Moussa Traoré. Selon lui, Mopti compte 11 listes pour plus de 30 candidats. « Nous souhaitons que les meilleurs gagnent. Les meilleurs, c’est nous », a-t-il conclu. Quant à Mme Faïnké Anta Samassékou, elle a souhaité la paix au Mali. Pour sa part, Ibrahim Cissé a fait savoir que Mopti vit des difficultés aujourd’hui. Selon Chérif Mohamed Haïdara, président du CSDM, la politique est la gestion de la cité. «Nous parlons de la gestion et de l’avenir de Mopti. Quand la gestion de la cité est mauvaise, les habitants sont interpellés. Nous soutenons nos candidats qui vont défendre Mopti », a-t-il dit. Enfin, il a invité les candidats à œuvrer pour le développement de Mopti. La cérémonie fut agrémentée par la prestation d’artiste.

Aguibou Sogodogo

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *