Le RPM sur le point de se saborder à l’A. N. : Plus de 20 députés vont quitter le groupe parlementaire

 

assemblée nationale députés honorable vote mains levee elus legislatif malienne siege résidence bagadadjiSelon nos informations, plus d’une vingtaine de députés du Rassemblement pour le Mali (RPM) seraient sur le point de quitter le groupe parlementaire du parti. Ils feront une déclaration officielle aujourd’hui lors de la plénière de la mise en place du nouveau bureau de l’Assemblée nationale.

 

Rien ne va plus entre les députés du RPM, parti présidentiel. Plus de 20 d’entre eux sont sur le point de se désolidariser du groupe parlementaire du parti. Selon des sources, ces députés se sont réunis tout le week-end dans les locaux même de l’Assemblée nationale pour discuter de leur plan.

Ces élus de la nation du RPM, dont vous allez connaître les noms dans la journée, auraient rédigé et adopté une déclaration relative à la création d’un 2e groupe parlementaire au nom de leur parti. Selon une source, la lecture officielle de la déclaration serait prévue aujourd’hui lors de la plénière de la mise en place du nouveau bureau l’assemblée nationale, reportée trois reprises déjà.

La même source nous a révélé qu’environ 30 autres députés du parti présidentiel seront prêts à les joindre dès la déclaration. Même des grands partis de la majorité présidentielle seraient disponibles à les accompagner dans leur démarche.

Joint par nos soins hier peu avant midi, l’un des initiateurs du mouvement a confirmé les informations, mais sans donner plus de détail. “Nous allons créer un 2e groupe parlementaire RPM. Vous saurez tout à partir de demain à la plénière”, s’est-il contenté de révéler.

Il semble que les frondeurs font face à leur collègue Issiaka Sidibé, député RPM, président de l’institution pour sa mauvaise gestion de l’Assemblée nationale et le président du groupe parlementaire de leur formation, Seydou Dembélé, accusé d’être à la base toutes les frustrations au sein du parti dans l’A. N., “qu’ils ont tout le temps dénoncé”.

En tout cas, cette manifestation est une véritable menace pour le parti du président de la République, dont un député de Kati, du nom de Bourama Tidiane Traoré, a déjà fait défection il y a environ quatre mois.

A suivre !

Maliki Diallo

source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.