Le RPM à San: mobilisation pour les futures élections

L’actualité politique a été intense, le weekend dernier, San (région de Ségou) où la section locale du RPM a effectué sa rentrée politique, en présence de nombreuses personnalités du bureau politique national (BPN), des députés, des ministres et les élus locaux. Ces retrouvailles politiques, fort attendues, ont permis au RPM de tester la capacité de mobilisation des militants dans la perspective des futures batailles, au terme desquelles le parti présidentiel compte nettement améliorer le niveau de sa représentativité locale.

docteur bokary treta secretaire general parti rpm conference reunion

A l’occasion de sa rentrée politique locale, le RPM, ce samedi, à San, a créé la forte sensation au sein des militants. Devant de hauts responsables du bureau politique national, venus de Bamako, comprenant outre le Secrétaire général, Bokary Tréta, le député Mamadou Diarrassouba et son collègue Adama Dessé Coulibaly, le Secrétaire à la communication Boubacar Touré et plusieurs autres leaders du parti, dont les représentants des femmes et des jeunes, la section RPM de San a tenu le pari de la mobilisation en faisant le plein des délégués de l’ensemble des sous-sections de la localité, en l’occurrence Baramandougou, Dah, Diakourouna, Diéli, Djéguena, Fion, Kaniegué, Karaba, Kassorola, Kava, Moribala, N’Goa, Niamana, Niasso, N’Torosso, Ouolon, San, Siadougou, Somo, Sourountouna, Sy, Téné, Teneni, Tourakolomba et Waki. L’événement politique, parrainé par le ministre Nango Dembélé, était à la dimension des attentes des populations, lesquelles, dans un sursaut militant, ont voulu exprimer leur soutien aux idéaux du parti.
Au cours de cet événement politique, qui intervient notamment après la série des conférences régionales et des concertations à Yélimané, Banamba, Koutiala et beaucoup d’autres localités du pays, les responsables du BPN ont largement évoqué les problématiques politiques liées à la vie du parti, aux futures élections municipales et régionales, aux nouvelles adhésions, aux rapports politiques avec les alliés, aux réalisations du gouvernement et à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Rattrapée par l’actualité locale brûlante, la rentrée politique, sans se départir de ses orientations politiques, a été l’occasion, pour les nombreux militants du parti d’évoquer certaines difficultés locales quant à la promotion des femmes, des jeunes et des cadres du parti ainsi que des problèmes liés aux structures politiques de base. Dans un cadre d’échanges, les responsables locaux du parti ont témoigné de la bonne santé du parti dans le cercle de San qui poursuit le renforcement de sa base grâce au volontarisme des élus RPM et des militants.
Le ministre de l’Élevage et de la pêche, Nango Dembélé, parrain de la rencontre, a essentiellement axé son intervention sur les grandes réalisations du gouvernement et les efforts de mise en œuvre de la paix et de la réconciliation nationale. Un accent particulier a été mis sur l’engagement personnel du président IBK en faveur de la paix retrouvée dans notre pays. Un engagement salué par tous les acteurs, y compris les Nations-Unies dont le Secrétaire général, dans un rapport trimestriel sur la situation sécuritaire du pays, a particulièrement apprécié les efforts déployés par le président IBK dans ce sens. Pour concrétiser les efforts du gouvernement en matière de paix et de réconciliation, les responsables du RPM ont mis en exergue le renouvellement du mandat de la Minusma avec en fond de toile le renforcement de ce mandat en vue de prévenir et de faire face à toutes les menaces contre la paix dans notre pays et au-delà. Les divers sujets relatifs à la réforme du secteur de la sécurité, la réhabilitation des infrastructures socio-administratives, la création des agences de développement régional, la recherche de financement pour le développement et spécifiquement celui des régions du Nord, le processus du DDR et du cantonnement, la loi instituant les autorités intérimaires, la révision très prochaine de la constitution, le démarrage du Mécanisme Opérationnel de Coordination chargée de la sécurisation des régions du Nord durant la période transitoire, le retour des déplacés et des réfugiés, le démarrage des activités de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation ont été abordés avec un vif intérêt des militants. De la même manière, un large tour d’horizon a été fait sur les réalisations du gouvernement qui englobent l’ensemble des secteurs de la vie politique et économique, comme la diplomatie, la sécurité, la gouvernance financière et économique l’agriculture, l’élevage et la pêche, l’emploi des jeunes et la formation, le logement, l’accès à l’eau et à l’éducation, les équipements, etc. Dans tous ces secteurs, des acquis importants ont été engrangés nonobstant le contexte difficile de post-crise. D’où, le soutien renforcé des militants à l’endroit du président IBK, pour lequel ils se disent fiers de ses actions à la tête du pays.
Dans la perspective des futures batailles politiques, le RPM, dans la localité de San, se dit prêt pour relever les défis. C’est donc un parti, requinqué en bloc, qui ira en rangs serrés et avec confiance pour les futures échéances électorales, avec ou sans alliances, dans la seule volonté de renforcer le niveau de sa représentativité.

par Sékouba Samaké.

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *