Le RPM et son congrès de juillet: l’heure de la refondation

Le weekend dernier, c’était la série des conférences régionales synchronisées au sein du RPM : à l’image des sections de Kayes, Mopti, Gao, celles de Ségou, réunies au grand complet, dans la salle mythique Merou Ba, ont fait des réflexions profondes sur la vie de leur parti et adopté des propositions politiques cruciales, permettant au parti de se renforcer de la cohésion de ses militants pour relever les défis qui l’attendent.

conference reunion regionale organes Rassemblement pour Mali rpm tombouctou

Dans la capitale des Balanzans, ce dimanche, où l’ensemble des sections de la région de Ségou s’était réuni, ce fut l’heure de la refondation politique autour du parti, sur lequel on s’accorde à dire qu’il doit nécessairement reprendre l’initiative politique, lui permettant de mieux soutenir les actions de développement du président IBK en faveur du Mali. Dès l’entame de ces assises régionales, le ton de l’événement est annoncé par les militants de la base qui estiment que le RPM, en dépit des difficultés liées à l’exercice du pouvoir, suivra bien son destin et que rien ne le détournera de sa vision politique, celle de soutenir et de renforcer les idéaux du président IBK.
Instance de réflexion et de propositions politiques, comme l’ont révélé les responsables du BPN, à l’image du secrétaire à l’organisation, Mamadou Diarrassouba, plus enclin à décortiquer aux militants les subtilités politiques liées à la gestion du pouvoir et aux jeux d’alliances politiques, la conférence régionale, pour les militants de Ségou, est bien le lieu de remettre les choses en place. De ce fait, tout y passe : les alliances politiques, la promotion des cadres, opérateurs privés et des forces sociales ainsi que les jeunes et les femmes, le contexte socio-politique de la prise du pouvoir, l’état de mise en œuvre du projet présidentiel, les frustrations politiques à la base, la gouvernance économique et financière, les difficultés rencontrées et les perspectives. Si, par moments, les esprits étaient surchauffés, en raison des divergences nées de certaines appréhensions liées à la vie du parti, comme par exemple les jeux d’alliances, qualifiées, par certains de sournoises, à cause de leur effet négatif, les discussions, menées à bâtons rompus, entre les responsables du BPN et les responsables et militants de structures à la base ont permis d’apprécier les grands enjeux politiques auxquels le parti est confronté pour son réel épanouissement politique. Et c’est en cela d’ailleurs que les militants visent au niveau de leurs différentes coordinations régionales.
Parmi ces grands enjeux, un accent particulier a été mis sur le prochain congrès du RPM, 1er du genre depuis l’avènement du président IBK au pouvoir, programmé, après maintes tergiversations, au mois de juillet prochain. Ce grand défi politique, lié à la réussite de cet événement politique, tant attendu, engendre, selon les militants et responsables de tous bords du parti, tous les autres défis politiques auxquels le RPM est confronté. En termes plus clairs, on s’accorde à soutenir, à travers les différentes coordinations régionales, qu’il n’y a pas de grandes victoires politiques, au RPM, sans la cohésion et l’unité des militants. Au rythme des échanges formulés sur les soubresauts internes, à l’intérieur des différentes sections de la région, il est ressorti que le RPM souffre énormément de divergences à l’intérieur, aggravées par des rivalités interpersonnelles. Le stigmate de la déchirure politique n’épargne donc pas les sections RPM dans la région de Ségou, à en croire les nombreux témoignages rapportés, lors des discussions notamment sur la vie du parti.
« Il est important que le parti retrouve sa cohésion d’antan qui a fait sa force. Nul clan ne gagnera sur les autres, car la victoire du RPM est celle de tous ses militants et responsables, résolument engagés aux côtés du président IBK pour gagner les grandes batailles du futur au profit d’un Mali qui sort de la torpeur qui lui a été imposée par les nombreuses années de gabegie », a martelé à l’endroit d’un auditoire fort enthousiaste.
A l’image d’un Mamadou Diarrassouba, acquis à l’autocritique et à la saine émulation des idées politiques, pour le confort du RPM, de nombreuses autres voix qui portent, au sein du parti présidentiel, ont évoqué la problématique des alliances politiques, le nouveau contexte du changement politique auquel le RPM doit s’accorder et l’impérieuse nécessité pour le parti de remporter davantage de grandes victoires politiques. Au RPM, pour le confort politique du parti, il n’y a pas de dichotomie entre le sommet et la base sur le choix des orientations politiques. Au finish, à Ségou, pour les militants et responsables des sections, si l’objectif crucial de ces assises régionales, périodiques et fort enrichissantes vise à redonner confiance aux organes à la base, en instaurant des espaces d’échanges directs sans occulter l’ouverture à de nouvelles adhésions, le rendez-vous de Ségou a été donc un succès politique majeur. Un succès franc résumé dans ses dimensions politiques réelles par l’honorable Diarrassouba qui a insisté sur le rôle et la part de chacun des militants dans le contrat politique en vue de soutenir le président IBK dans ses efforts de transformation économique et sociale du Mali.

Sékouba Samaké

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *