Le Réseau alternative pour un Mali débout sur la «Fantaisiste» plainte portée contre IBK : «C’est un acte malveillant»

ibrahim boubacar keita ibk rpm election presidentielle 2013 abidjan yamoussoukro daloa bouake

 

Le Réseau alternative pour un Mali et l’Association pour un Mali autrement ont réagi à la fantomatique plainte portée contre le Président de la République, par un pseudo mouvement, pour «haute trahison». C’était au cours d’une conférence de presse, animée par Issa Mariko et Mohamed Berthé, tous les deux responsables du réseau, créé par l’actuel ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, Dramane Dembélé.

D’entrée de jeu, Issa Mariko a souligné que cette plainte contre  IBK «est un acte malveillant. C’est pour nuire au Président de la République. Alors que tout le monde connaît le sens élevé du patriotisme d’IBK. Les institutions de la République sont sacrées. Nous, nous serons là désormais pour veiller», a-t-il déclaré.

Auparavant, dans son exposé liminaire, Mohamed Berthé a rappelé que «le 1er mars 2016, un certain nombre de nos compatriotes, mal informés et mal intentionnés, ont cru bon de porter plainte devant la Haute Cour de Justice contre le Président de la République, pour haute trahison et mauvaise gouvernance. Cette plainte fantaisiste mal fondée et sans objet montre à suffisance l’ignorance de ses initiateurs quant à la saisine de cette juridiction prévue par le Titre 10 de la Constitution du 25 février 1992 dans ses articles 95 et 96».  Avant d’ajouter: «au moment où notre pays a besoin d’une union sacrée de l’ensemble des Maliennes et des Maliens pour relever les défis  de développement, de paix et de sécurité pour sauver la République en danger, c’est ce même moment qu’ont choisi certains de nos compatriotes pour nous distraire».

Youssouf Diallo

Source : 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *