Le président IBK opéré en France d’une tumeur bénigne

Le président IBK est hospitalisé depuis le début de la semaine à Paris. Il a fait l’objet d’une intervention chirurgicale pour une tumeur bénigne selon un communiqué des services de la présidence.

president republique mali ibrahim boubacar keita ibk parti rpm discours

Ce communiqué indique que le président effectue un “séjour médical en France”. Il est actuellement “en convalescence après avoir été opéré mardi à Paris d’une tumeur bénigne d’une glande située dans le cou”. L’intervention chirurgicale s’est déroulée mardi, dans un hôpital à Paris. “L’opération a concerné un adénome de la parathyroïde”. L’adénome parathyroïdien est une tumeur non cancéreuse des glandes parathyroïdes. C’est une tumeur bénigne des glandes parathyroïdes dont le traitement fait l’objet d’une routine médicale bien maîtrisée. Selon le communiqué “les suites sont généralement simples”. Le président est actuellement au repos et “sa convalescence se passe normalement”, toujours selon la même source . Aucune indication n’a pu être obtenue dans l’immédiat sur la date d’arrivée en France du président Keïta, la durée de son séjour médical, l’hôpital où il a été opéré et sa résidence de convalescence.

Selon les spécialistes en endocrinologie l’adénome parathyroïde est une tumeur non cancéreuse et son traitement est une routine médicale. Mais la maladie à des conséquences physiques notamment des calculs rénaux, des douleurs musculaires ainsi que des fractures osseuses nous indiqué l’endocrinologue de l’hôpital Gabriel Touré que nous avons contacté.

« L’adénome parathyroïdien est une tumeur qui n’est pas cancéreuse qui se développe au dépend de certains organes qu’on appelle glandes parathyroïdes au niveau du coup.

Quelles sont les conséquences de cette maladie ?

On peut l’avoir et n’avoir aucune manifestation. Néanmoins il y a des signes physiques. Par exemple : la confusion, les nausées, la constipation et des signes compliqués comme les calculs rénaux,les douleurs musculaires ainsi que des fractures osseuses. Une fois opéré, il n’y a plus de risque que l’adénome ait des conséquences sur l’organisme. »

L’état de santé du président IBK ne l’empêchera pas d’exercer sa fonction. C’est ce qu’affirme la majorité présidentielle. Selon elle, si tel était le cas, il serait le premier à le déclarer eu égard à son sens de l’État.

Sory Ibrahima Traoré secrétaire général de l’ADP Maliba parti de la majorité est joint au téléphone par Mariam Maïga.

« Nous ne pensons pas qu’il soit dans un état qui l’empêche d’exercer sa fonction de chef d’Etat à hauteur de souhait. Si tel est le cas, il serait le premier à le déclarer eu égard à son amour vis-à-vis de l’Etat.

Si sa convalescence dure comment la gestion de l’Etat va se passer concrètement ?

Nous avons vu des chefs d’Etat malade qui ont fait leur convalescence normalement. Nous n’avons pas oublié le cas le plus récent, qui est le cas du président Dioncounda Traoré qui est tombé malade suite à une agression et qui a été évacué en France. Et quand il s’est rétabli, il est revenu au pays et cela n’a pas créé de problème. ».

L’opposition affirme avoir appris, par le communiqué officiel, que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a subi une opération chirurgicale à Paris.
Dans un communiqué elle lui souhaite un prompt rétablissement et un bon retour au pays.

 

Source: studiotamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.