Le Président IBK et Jean-Louis BORLOO en phase contre le déficit énergétique en Afrique

Le Président de la République Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA a reçu le mardi 26 mai 2015 Monsieur Jean-Louis BORLOO, ancien ministre français de l’Ecologie venu lui présenter sa Fondation Energies en Afrique.

ibrahim boubacar keita ibk president malien jean louis borloo ancien ministre francais ecologie

Cette fondation ambitionne d’investir plus de 200 millions d’euros dans l’électricité dans les dix prochaines années pour permettre à un plus grand nombre d’africains d’avoir accès à l’électricité à moindre coût.

Le projet que Jean-Louis BORLOO porte est en phase avec la vision du Président de la République qui souhaite rehausser le niveau de vie des Maliens indépendamment de leur lieu de résidence.

Pour le Président IBK, la Fondation pour l’Energie en Afrique est un début de solution au déficit énergétique dont est victime le continent en général et le  Mali en particulier. Il l’a encore redit hier devant son visiteur : « Nous avons l’ambition du développement, nous avons l’ambition de mettre en place une industrie de transformation des produits de base,  mais c’est ce déficit énergétique qui nous bloque dans nos ambitions de développement […] Que l’on sorte enfin des textes et des discours pour être dans le concret […] De tous les projets destinés à aider l’Afrique à combler ce déficit énergétique, celui-là est vraiment très concret et presque de possibilité immédiate ».

De son côté, M. Jean-Louis BORLOO s’est réjoui de l’attention portée à sa Fondation par le Président de la République : « Le Président veut et souhaite avec tous les moyens pour qu’il y ait de l’électricité, de l’énergie partout au Mali, en tout cas dans le plus d’endroits possibles, à un coût le moins cher possible, et il m’a demandé de travailler avec d’autres Chefs d’Etat sur une agence sur les financement mondiaux gratuits qui permettent d’aider l’Afrique à passer à un plan très rapide. C’est un plan très concret, très opérationnel qu’on espère pouvoir démarrer en janvier prochain. »

Le programme va bénéficier de 4 milliards d’euros de subventions par an sur 12 ans et 200 milliards sous forme de prêt. Jean-Louis Borloo espère ainsi contribuer de façon concrète au développement de l’Afrique qui réussira certainement à relever plus de défis si elle réussissait celui de l’énergie.

 

Source: Présidence

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.