LE PRESIDENT BAH N’DAW LORS DE SA TOURNEE DANS LA SOUS-REGION : ‘’ NOUS SOMMES EN BONNE VOIE POUR UNE BONNE RECONCILIATION…’’

Après le Ghana, le Togo, le Sénégal, le Président de la Transition, Bah N’Daw a bouclé hier, dimanche 15 novembre 2020, sa tournée dans la sous-région par la Guinée Bissau.

Cette mission de plusieurs jours aura quel impact sur le bon déroulement de la Transition malienne confrontée à de nombreux défis qui n’arrivent pas à connaitre de solutions adéquates ?

Cette tournée sous régionale du Président Bah N’Daw a commencé par le Ghana dont le Président assure la présidence de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui suit la Transition malienne comme « le lait sur le feu ». Après la chute du Président IBK, cette organisation commune s’est battue pour que le bateau Mali ne chavire pas.

Au Palais présidentiel Jubilee House, le Président Bah N’DAW a eu un tête-à-tête avec le Président en exercice de la CEDEAO, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo. Cet entretien qui a été élargi aux deux délégations a servi de cadre pour décortiquer plusieurs questions pouvant permettre aux autorités de la Transition de mener à bon port le bateau Mali sur le plan bilatéral et multilatéral. Un accent particulier a été mis sur les différents domaines de coopération entre les deux pays. Lors de la conférence de presse animée par les deux personnalités, le Président en exercice de la CEDEAO, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a fait savoir que cette première visite officielle de Bah N’Daw en tant que Chef d’Etat du Mali cadre parfaitement avec la volonté des pères de l’indépendance du Mali et du Ghana qui ont bien voulu jeter les bases d’une union sacrée et tisser des liens séculaires et amicaux très profonds entre les deux pays. Raison pour laquelle, il a laissé entendre ce qui suit : « C’est à nous, vous et moi, d’écrire cette nouvelle page de cette longue et très riche ».

Notre Chef d’Etat a profité de cette occasion pour toucher du doigt  les efforts et les moyens déployés par le Président en exercice de la CEDEAO pour la résolution de la crise malienne. « A plus d’un titre, cette démarche devait être faite. Cette première visite exclusivement dédiée au Ghana qui a une grande culture panafricaniste revêt tout son sens. Le Président Akufo-Addo a mis la méthode qu’il faut parce qu’il s’agit d’un peuple et non des individus. Nous le remercions infiniment », a dit le Président Bah N’Daw qui cherche des voies et moyens afin de sortir de cette Transition la tête haute.

Il n’a ménagé aucun effort pour solliciter l’accompagnement du Ghana et de la CEDEAO pour la suite du processus de Transition. Le Président Bah N’Daw a rassuré le Président en exercice de la CEDEAO, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo en ces termes :   « Nous sommes en bonne voie pour une bonne réconciliation en témoigne la représentativité des mouvements signataires dans le Gouvernement ».

Selon lui, le processus de mise en place du Conseil National de la Transition sera bientôt bouclé. Aux dires de Bah N’Daw,  l’ancien Président Ibrahim Boubacar Keïta est rentré et se porte bien.

La journée (…)

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.