Le premier ministre Boubou Cissé à l’ouverture des assises de l’EPM : “La réussite du dialogue politique n’est pas une option, mais une obligation”

Afin d’accorder leurs violons en prélude à la tenue du dialogue politique inclusif, les membres de l’Alliance Ensemble pour le Mali étaient en conclave le week-end dernier. Un événement co-présidé par le Premier ministre Boubou Cissé et le président de l’EPM, Dr. BocaryTréta.

C’est un hôtel situé à Missabougou au bord du canal qui a servi de cadre à la tenue de cette rencontre. L’ouverture des travaux a été marquée par trois fortes interventions. Il s’agit de celles du président du Comité scientifique des travaux, Ibrahim Bocar Ba, du président de l’EPM, Dr. Bocary Tréta, et du Premier ministre, Dr. Boubou Cissé.

Plantant le décor de travaux, le président du Comité scientifique a surtout rappelé les thèmes qui seront au centre des échanges : la révision constitutionnelle, le dialogue politique institutionnel, l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du Processus d’Alger, la lutte contre la corruption, l’enrichissement illicite et la délinquance financière.

De son côté, le président de l’EPM, Bocary Tréta, tout en saluant la présence du Premier ministre à l’ouverture des assises a apprécié à sa juste valeur le soutien financier du président de la République, du Premier ministre et des membres de son gouvernement à la tenue de cette rencontre. Et d’assurer l’hôte de marque du soutien constant de l’EPM au président de la République et au gouvernement.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le Premier ministre n’a pas manqué de rappeler le rôle important de ce regroupement sur l’échiquier politique malien. A cet égard, il a ajouté qu’une Alliance comme EPM a besoin de se préparer pour une occasion aussi importante comme le dialogue politique inclusif. Cela pour deux raisons. Primo : l’EPM est signataire de l’accord politique de gouvernance et a même façonné l’accord politique. Secundo : le dialogue politique est la première prescription de l’accord politique.

“L’alliance reste fidele à son engagement pris le 2 mai réaffirmant son soutien au président de la République et a son gouvernement”, a soutenu le Premier ministre. Et de poursuivre : “Ce dialogue est à mon humble avis l’initiative politique la plus importante de notre pays depuis la Conférence nationale de 1991, précisément en raison du contexte il est en train de se tenir.  Sa réussite n’est pas une option, mais plutôt est une obligation et nous ne le réussirons que si la préparation est rigoureuse, nous ne le réussirons que si nous y allons avec la ferme conviction que notre présent et notre futur sont en jeu”.

En tout cas, le Premier ministre tout en affirmant son soutien à l’EPM, s’est dit convaincu que cette alliance est un relais politique essentiel pour le gouvernement. “Le président de la République et le gouvernement ont encore plus besoin de l’EPM afin de tirer notre pays de la crise politico institutionnelle, pour ramener la paix de manière durable”, a-t-il conclu.

KassoumThéra

Source: Aujourdhui-mali

 

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.