Le PM vous a-t-il convaincus ?

RÉACTIONS A CHAUD DE CITOYENS

Le PM vous a-t-il convaincus ?

Une heure après le passage du PM devant le CNT, nous avons contacté quelques citoyens pour recueillir leurs impressions.

Mamadou Diarra, Analyste Politique 

Le passage du Premier ministre de transition devant les membres du CNT a lieu d’être après dix mois de mise en œuvre des axes prioritaires du Plan d’Actions du Gouvernement. Je crois qu’une mise à jour à mi-parcours était plus que nécessaire. Il faut noter qu’il y a des avancées en termes de sécurisation du territoire. Je m’en vais dire, pour ma part, n’avoir pas été convaincu par les arguments du Dr Choguel Maïga. D’abord, le Premier ministre fait beaucoup de discours qui ne sont pas forcément suivis d’actions concrètes.

Karamoko Diakité, directeur d’école

Je me suis donné le plaisir d’écouter la 1re série de réponses du PM aux questions posées par les membres du CNT. Malheureusement, je suis resté sur ma faim sur plusieurs points. Je me demande si les questions du jeune bouillant politicien Nouhoun SARR n’ont pas désaxé notre politicien chevronné qu’est le PM, au point qu’il ne s’y trouvait plus dans les axes de son PAG.

Certes, il a fait une démonstration fracassante sur le plan sécuritaire, mais sur les questions liées à la gouvernance actuelle : cherté de la vie, corruption, justice, réformes institutionnelles et politiques, et surtout sur le blocage de la médiation avec la CEDEAO, le Dr Choguel ne m’a point convaincu. Il justifie la lenteur de l’exécution de son PAG par la situation actuelle de notre pays qui subit l’effet néfaste des sanctions illégales et inhumaines imposées par la CEDEAO. Je suis surpris quand il se justifie par la crise liée à la COVID-19, sachant bien que ce fléau existait bien avant son PAG.

Sur la question des scandales liés aux logements sociaux, le PM a fait hors-sujet en arguant que ces pratiques étaient bien une réalité dans le Mali kura. Je trouve que le PM a raté sa sortie, lui qui se veut pourvoyeur du nouveau Mali.

Sékou Niamé Bathily, chargé à la Communication des cadres des politiques

Le Premier ministre a défendu tout sauf son PAG. D’entrée de jeu, il a reconnu que seul l’axe 1 du PAG fait l’unanimité, et que les 3 autres axes n’ont pas connu d’évolution majeure. Je suis loin d’être convaincu par les explications du PM qui maintient toujours le flou sur la non-réalisation des autres axes. Il se focalise sur l’aspect sécuritaire. Il n’est pas convaincant sur la cherté de la vie, la levée des sanctions, le chronogramme électoral etc.

Souleymane Micaïlou Maïga, sociologue

D’après le Conseil National de Transition(CNT), le PAG du Premier ministre a été réalisé à environ 3 sur 10. En termes de résultat, ce n’est pas bon. Mais, entre le pire et le mal, il faut choisir le mal. Quelque part, sur le plan de la sécurité, il y a eu beaucoup de progrès. Si dans un temps récent, les attaques étaient partout, aujourd’hui le pays recouvre sa sécurité. Les Maliens sont tenus à se donner la main pour avancer. Le Mali doit être au-dessus de tout. Laissons les clivages inutiles et avançons avec nos autorités. Choguel est quelqu’un qui connaît le Mali. Concernant son PAG, je ne suis ni pour ni contre. Pour moi, c’est le Mali qui compte. Donc, donnons le temps nécessaire à l’équipe gouvernementale actuelle pour une gouvernance vertueuse.

Bakary Sangaré, Technicien des Arts

Le passage du PM devant le CNT n’a pas comblé mes attentes. Si les questions qui lui ont été   adressées étaient pertinentes, les réponses n’ont pas été à la hauteur à cause du manque de précisions. Confronté à la rigueur du temps à cause des sanctions et de la montée en flèche du prix des denrées de première nécessité, de nombreux citoyens s’attendaient a plus que des promesses de démarrage prochaine de la mise en œuvre des réformes.

Fatoumata Kontao, infirmière

Je crois que le PM a fait de son mieux par rapport à son PAG. Nous savons tous que sur le plan sécuritaire, beaucoup est fait. Sur le plan social, il a pu baisser la tension sociale. Nous sommes aussi premiers en culture de coton en Afrique. L’homme n’est pas parfait. Je crois qu’avec le temps, les autres secteurs seront concernés par le PAG. Le pays est tombé si bas que les actions ne sont pas trop visibles. J’adhère parfaitement à son PAG.

Bréhima Dao, journaliste 

Le Premier ministre s’est prêté à un exercice démocratique dans un pouvoir d’exception. A part les avancées visibles sur le plan de l’équipement des Famas, des opérations de sécurisation du ministère de la Défense, le ministère des Affaires étrangères, et celui de la santé ; les autres secteurs sont statiques. On perçoit la difficulté du PM à convaincre et rassurer les Maliens. Son intervention ne répond pas aux attentes des Maliens dans leur majorité. Ils attendent de ce gouvernement plus d’actions concrètes que de discours creux. La refondation qui est l’un des chantiers majeurs de sa gouvernance ne connaît pas d’avancées significatives.

Propos rassemblés par Siguéta Salimata Dembélé, Fatoumata Boba Doumbia, Mamadou Komina, Seydou Fané

Source: Les Échos Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.